René Lévesque : père du Québec moderne

« On est peut-être quelque chose comme un grand peuple... »

René Lévesque nait le 24 août 1922 et grandit à New Carlisle en Gaspésie. Très jeune, il développe un goût pour le journalisme et la politique. En effet, M. Lévesque a travaillé dans plusieurs journaux écrits et télévisés, en plus d’être l’un des pères de la révolution tranquille et le fondateur du plus grand parti souverainiste du Québec, le Parti Québécois.

Sa carrière de journaliste bien remplie a commencé comme traducteur et lecteur de nouvelle au sein de petites stations radio de sa région. Par la suite, il fut successivement correspondant de guerre pour l’armée américaine lors de la Seconde Guerre mondiale puis correspondant pendant la guerre de Corée. Son travail sur des émissions d’actualité à Radio-Canada, comme Carrefour, Premier plan et biensûr, sa célèbre émission Point de mire, a fait de lui l'un des animateurs les plus appréciés du grand public.

C’est ensuite qu’il s’est lancé en politique, avec le désir profond de faire avancer le Québec, de le sortir de la Grande noirceur et le tourner vers la modernité. Animé par le même désir d'émancipation qui portait les germes de la Révolution tranquille, il fut recruté comme candidat vedette de l'équipe du tonnerre de Jean Lesage en 1960. C’est aussi de ce désir qu’est née l’idée de la souveraineté-association l'ayant mené à quitter le Parti libéral pour fonder une coalition indépendantiste. En 1968, après de dures négociations, le Parti Québécois prend forme. Moins de 10 ans plus tard, en 1976, il formera le premier gouvernement souverainiste au pouvoir à Québec.

Tout le long de sa carrière politique, René Lévesque a porté un message d’espoir et de confiance profond envers son peuple. Il laisse derrière lui un immense héritage. C’est à lui que nous devons entre autres la nationalisation de l’électricité, la loi 101 et la loi anti-briseurs de grève.

Parmi les moyens entrepris pour honorer ce grand homme, notons notamment, l’Espace René Lévesque à New Carlisle, sur sa terre natale gaspésienne.

Soyons à la hauteur de sa mémoire!