Passeport sanitaire - Le Parti Québécois veut une adoption par les parlementaires
jeudi 12 août, 2021
Facebook
Twitter

Québec, le 12 août 2021 – Étant donné le caractère inédit et exceptionnel de cette mesure, qui privera des citoyens de certains droits, le député des Îles‑de‑la‑Madeleine et porte-parole du Parti Québécois en matière de santé, Joël Arseneau, réclame que tous les parlementaires puissent se prononcer sur l’adoption et l’application du passeport sanitaire.

 

 EN BREF

- Le passeport sanitaire peut certainement avoir des avantages mais, dans son application, l’objet mérite clairement un débat parlementaire;
- Dans sa démarche, le gouvernement doit inclure les oppositions et les experts pour éviter les essais et erreurs qu’entraîne nécessairement une mesure aussi significative, d’autant qu’on ignore combien de temps cela pourrait durer;
- Parce qu’il lui faut des balises, le passeport sanitaire doit être adopté dans une loi-cadre votée par les parlementaires; il est temps de revenir à une certaine normalité démocratique!
 

Le Parti Québécois le répète depuis des semaines : le passeport sanitaire est une mesure exceptionnelle qui doit faire l’objet de consultations approfondies et être soumise à un vote des parlementaires. « Oui, le passeport sanitaire est appuyé par la majorité et oui, a priori, il présente des avantages pour que les Québécois puissent reprendre une vie plus ou moins normale. Toutefois, nous ne savons pas combien de temps cette mesure devra rester en place, ni ne connaissons les détails de son application. C’est pourquoi nous réclamons que comme tout projet de loi, le passeport sanitaire soit étudié au Parlement et mis en œuvre de manière démocratique », a déclaré le député des Îles‑de‑la‑Madeleine.

 

« Malheureusement, comme il l’a encore prouvé mercredi matin en fermant la porte à toute consultation sur le passeport sanitaire et son application, l’importance des échanges et des points de vue semble être secondaire pour le premier ministre. Malgré les risques, son gouvernement continue de prendre ses décisions sans partage et sans consultation aucune. Or, tel qu’on nous l’a présenté cette semaine, le passeport sanitaire va avoir de grands impacts dans la vie des Québécois; de là la nécessité de fixer des balises à son application. Et si on veut faire de cette opération un succès, on a besoin de l’avis des experts et du jugement des parlementaires », a poursuivi Joël Arseneau.

 

Pour le Parti Québécois, pour garder la confiance de la population, il est impératif que la démocratie reprenne ses droits et qu’on revienne à une certaine normalité sur ce plan.

 

– 30 –

 

SOURCE :    

Laura Chouinard-Thuly

Attachée de presse

Aile parlementaire du Parti Québécois

514 880-9594

Laura.Chouinard-Thuly@assnat.qc.ca

 

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?