RESTONS EN CONTACT

Avant de continuer :
Le formulaire a détecté qu'il manque des informations.
Nous avons bien reçu vos informations!
Merci de votre intérêt pour le Parti Québécois.

RT @SylvainGaudrea2 Le @partiquebecois déposera ce projet de loi de #lepacte si le gouvernement néglige de le faire au cours de la prochaine session parlementaire. Qu’en pensent @LiberalQuebec et @QuebecSolidaire?#AssNat #PolQ. pic.twitter.com/DbY47dKRUr

DERNIÈRES NOUVELLES

En réaction à la décision du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) de déposer des accusations à l’endroit de M. Gilbert Rozon dans un seul dossier et d’en abandonner 13 autres, la députée de Joliette et porte-parole du deuxième groupe d’opposition en matière de justice, Véronique Hivon, presse la ministre de la Justice, Sonia LeBel, de mettre sur pied un groupe de travail qui comprendrait des experts juridiques et psychosociaux, des élus de toutes les formations politiques, des avocats de la défense ainsi que des représentants de la magistrature et du DPCP pour évaluer toutes les solutions possibles afin de répondre au profond questionnement qui se pose, au problème de confiance et à l’inadéquation entre le système de justice et la réalité des victimes d’agressions sexuelles.

Réagissant au dépôt du document Le point sur la situation économique et financière du Québec par le ministre des Finances, le porte-parole du deuxième groupe d’opposition en matière de finances et pour le Conseil du trésor, Martin Ouellet, ne peut que constater d’importantes lacunes. « Le gouvernement de la CAQ ne considère pas urgent d’investir dans les services aux élèves, dans les soins de santé ou encore dans le soutien aux aînés vivant en CHSLD », a‑t-il illustré d’entrée de jeu.

Le chef parlementaire du Parti Québécois et député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, ainsi que le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault ont présenté aujourd’hui en conférence de presse le candidat du Parti Québécois dans la circonscription de Roberval, Thomas Gaudreault, déjà candidat aux élections générales du 1er octobre pour le Parti Québécois, en vue de l’élection partielle du 10 décembre 2018.