Le Parti Québécois dépose sa pétition réclamant l’application de la loi 101 au cégep

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

En cette ultime journée de la session parlementaire, le député de René‑Lévesque et leader parlementaire du Parti Québécois, Martin Ouellet, a déposé en Chambre la pétition qu’avait initiée le citoyen Pierre Nantel, candidat à l’investiture du parti dans Marie-Victorin, et parrainée le député de Matane-Matapédia et porte-parole en matière de langue française, Pascal Bérubé, à propos de la nécessité d’appliquer la Charte de la langue française au niveau collégial.

« Au terme de l’exercice, 8519 citoyens du Québec ont signé cette pétition, ce qui est considérable. Je suis heureux de constater l’appui des gens, qui s’ajoute à celui des 37 cégeps qui se sont déjà prononcés sur la question. De toute évidence, la vigueur, le rayonnement et la pérennité de la langue française interpellent dans une très large mesure les Québécoises et les Québécois, ce qui constitue un signe fort rassurant pour l’avenir », a déclaré Martin Ouellet.

Pierre Nantel abonde dans le même sens, ajoutant que « si le gouvernement était sérieux dans ses démarches de protection et de promotion du français, il n’hésiterait pas à franchir ce premier pas. Il faudra surtout, aussi, que Québec se réveille et force Ottawa à agir dans le dossier des GAFAM, qui noient le contenu québécois dans les écrans modernes. Ceux-ci doivent impérativement offrir davantage de contenu de chez nous et le rendre plus accessible aux jeunes générations. C’est la responsabilité du gouvernement du Québec, de voir à ce genre de choses… On a là des enjeux cruciaux, que la CAQ a outrageusement ignorés! », a-t-il souligné.

Pascal Bérubé se dit pour sa part très fier de la lutte que ses collègues et lui ont menée, et s’engage à la poursuivre. « Le Parti Québécois a été, est et demeurera le parti de la langue française. Aucun autre ne prend le sujet autant au sérieux. Aucun autre n’affirme avec autant de conviction sa fierté et son désir de voir fleurir et prospérer cette langue magnifique en terre d’Amérique. Pour toutes celles et tous ceux qui ont le français à cœur, il n’y a d’autre choix possible que celui du Parti Québécois », a insisté le député de Matane-Matapédia.

à découvrir

Un passeport pour le Québec

Le chef du Parti Québécois, Paul St-Pierre Plamondon, est fier de présenter, à l’occasion de notre fête nationale, un passeport québécois. « Le Québec a tout ce qu’il faut pour