Centenaire de René Lévesque – Le Parti Québécois honore la mémoire de son fondateur

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Le 13 juin prochain sera officiellement lancée L’Année Lévesque; pour marquer l’événement, le député des Îles-de-la-Madeleine et chef parlementaire du Parti Québécois, Joël Arseneau, ainsi que le chef du Parti Québécois, Paul St-Pierre Plamondon, ont tenu à honorer, à l’Assemblée nationale, la mémoire de l’ancien premier ministre et fondateur du Parti Québécois. Leur motion à cet effet a été adoptée à l’unanimité et, tour à tour, tous les partis ont souligné l’immense contribution de l’homme à la société québécoise.

La motion du Parti Québécois, adoptée à l’unanimité, se lit comme suit :

« Que l’Assemblée nationale se souvienne de René Lévesque, journaliste, chef fondateur du Parti Québécois et 23e premier ministre du Québec de 1976 à 1985, dont on célébrera le centième anniversaire de naissance le 24 août prochain;

Qu’elle invite tous les Québécois à se remémorer l’importance qu’a eue René Lévesque dans l’édification du Québec moderne, celui-ci ayant, entre autres faits d’armes, procédé à la nationalisation de l’hydroélectricité, adopté la Charte de la langue française, modernisé le financement des partis politiques et dirigé le gouvernement à l’origine de certaines des plus importantes et audacieuses réformes sociales à avoir été menées chez nous;

Qu’elle rende hommage à cet homme qui avait tellement plus d’ambition pour son peuple que pour lui‑même, le souhaitant libre de prendre ses propres décisions, mais aussi responsable des impacts qu’elles auraient;

Qu’elle reconnaisse que la droiture, l’authenticité et la profondeur des convictions sont indissociables du personnage et de son parcours dédié à l’indépendance du Québec;

Qu’elle insiste sur le fait que l’un des principaux enseignements de René Lévesque, soit le caractère fondamental du principe d’autodétermination des peuples, est intemporel;

Que l’Assemblée nationale souligne le lancement, le 13 juin prochain, de l’Année Lévesque, visant à honorer sa carrière, son œuvre et son héritage;

Enfin, qu’elle réitère que René Lévesque fait partie, à jamais, de la courte liste des libérateurs de peuples. »

« C’est indiscutable : malgré le temps qui passe, René Lévesque suscite toujours autant de passion, autant d’admiration au sein de la population québécoise. La raison en est bien simple : il était vrai, il parlait vrai. L’homme avait en réelle affection les Québécois; il les voyait prendre en main les rênes de leur destinée. René Lévesque nous a encouragés à nous faire confiance, à être fiers de ce que nous sommes et à croire en nos capacités. C’est beaucoup, pour un seul homme », a déclaré le chef parlementaire du Parti Québécois.

Paul St-Pierre Plamondon a quant à lui remis en contexte l’héritage politique de René Lévesque. « Il a dédié sa carrière, voire sa vie, à faire du Québec un pays indépendant, un pays comme les autres. Et, malgré ce que peuvent en dire certains éteignoirs, cette idée ne mourra jamais; au contraire, elle est même brûlante d’actualité. Les enjeux sont certes différents aujourd’hui, mais quiconque souhaite continuer d’entendre le français s’épanouir en Amérique du Nord, quiconque rêve d’un Québec plus vert, affranchi des politiques propétroles canadiennes, quiconque veut définir le Québec sans ingérence doit choisir la voie de l’indépendance politique », a-t-il déclaré.

– 30 –

SOURCE :

Laura Chouinard-Thuly
Attachée de presse
Aile parlementaire du Parti Québécois
514 880-9594
Laura.Chouinard-Thuly@assnat.qc.ca

à découvrir

Alphabétisation et qualité du français

Le Parti Québécois lancera un grand chantier pour une meilleure maîtrise du français Tadoussac, le 20 septembre 2022 – Paul St‑Pierre Plamondon (Camille-Laurin) et le candidat dans René-Lévesque, Jeff Dufour