Pascal Bérubé invite les citoyens à signer la pétition pour que soit appliquée la loi 101 au cégep!

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Québec, le 27 mars 2022 – Le député de Matane-Matapédia et porte-parole du Parti Québécois en matière de langue française, Pascal Bérubé, invite toutes les Québécoises et tous les Québécois à signer une pétition qu’il parraine en faveur de l’application de la loi 101 au cégep, une initiative d’un citoyen engagé de Longueuil, M. Pierre Nantel. « Les appuis à une telle mesure se multiplient dans les cégeps et dans l’ensemble de la société; ajoutez votre voix au mouvement! », a-t-il déclaré.

EN BREF

  • Les Québécois de toutes les régions sont conscients du déclin du français au Québec, et majoritairement en faveur de mesures fortes pour le freiner;
  • Le Parti Québécois est le seul parti politique au Québec à soutenir l’application de la Charte de la langue française au collégial;
  • D’où que vous soyez au Québec, vous pouvez désormais envoyer un message au gouvernement de la CAQ en signant la pétition parrainée par Pascal Bérubé.

C’est bien connu, le député de Matane-Matapédia est résolument en faveur de l’application de la Charte de la langue française au cégep; selon lui, cette mesure est absolument indispensable pour la sauvegarde du français au Québec. « La loi 101 au cégep, c’est LA mesure qui peut inverser le déclin du français au Québec. Il n’est pas question, ici, de faire disparaître les cégeps anglophones; il s’agit de faire en sorte que les nouveaux arrivants, notamment, étudient en français, notre seule langue officielle. Car c’est prouvé : celles et ceux, francophones ou allophones, qui choisissent d’étudier en anglais sont beaucoup plus susceptibles de continuer à vivre et à travailler en anglais par la suite », a-t-il souligné.

En date d’aujourd’hui, près d’une vingtaine de cégeps ont adopté une résolution pour que soit appliquée la loi 101 au réseau collégial, dont le Cégep de La Pocatière, le Cégep de Rimouski, le Cégep de Sainte-Foy, Le Cégep Garneau, le Collège de Maisonneuve et celui de Bois-de-Boulogne, à Montréal, et bien d’autres. « Le fait que les établissements eux‑mêmes décident d’appuyer la mesure montre à quel point l’enjeu est d’importance; c’est un véritable mouvement qui est en train de se créer, au Québec! Jusqu’à maintenant, nombre de démographes, de sociologues, d’anciens ministres, de personnalités et d’autres experts du domaine se sont également positionnés en faveur de l’idée, et c’est maintenant aux citoyens de se prononcer, en signant la pétition que je parraine sur le site de l’Assemblée nationale », a ajouté Pascal Bérubé.

Celui-ci est convaincu que les citoyens de tout le Québec ont à cœur de préserver et de promouvoir la langue française. « Je l’entends partout où je passe : la cause du français mérite qu’on agisse courageusement et énergiquement! En ce sens, appliquer la loi 101 au cégep serait un bon point de départ; car quel message envoie‑t‑on, comme nation, si l’on permet de choisir sa langue d’études? Faites-vous entendre, signez la pétition! », a conclu le député du Parti Québécois.

Vous pouvez signer la pétition sur le site de l’Assemblée nationale, à https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-9549/index.html.

– 30 –

SOURCE :

Laura Chouinard-Thuly

Attachée de presse

Aile parlementaire du Parti Québécois

514 880-9594

Laura.Chouinard-Thuly@assnat.qc.ca

à découvrir

Alphabétisation et qualité du français

Le Parti Québécois lancera un grand chantier pour une meilleure maîtrise du français Tadoussac, le 20 septembre 2022 – Paul St‑Pierre Plamondon (Camille-Laurin) et le candidat dans René-Lévesque, Jeff Dufour