Journée internationale des droits des femmes – Le Parti Québécois a des idées pour l’égalité

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Québec, le 7 mars 2022 – En vue de la Journée internationale des droits des femmes, qui se tiendra demain, le mardi 8 mars, la députée de Gaspé et porte-parole du Parti Québécois en matière de condition féminine, Méganne Perry Mélançon, a voulu réitérer les principaux engagements du Parti Québécois pour atténuer les inégalités qui persistent entre les femmes et les hommes, et ce, même ici, au Québec.

EN BREF

Pour le Parti Québécois, on ne saurait rendre adéquatement hommage aux femmes sans prendre certains engagements à leur égard. C’est pourquoi :

§ Les conditions de travail des professions à majorité féminine doivent être améliorées, et pas que sur le plan salarial; en santé, par exemple, il faut abolir le temps supplémentaire obligatoire.

§ Nous devons miser sur un réseau 100 % CPE, pour que toutes les mères puissent choisir de gagner ou de regagner le marché du travail si elles le désirent.

§ On doit impérativement opérer un rattrapage dans le financement des organismes communautaires, à hauteur de 460 M$; pour répondre aux besoins, certes, mais également pour offrir de meilleures conditions aux nombreuses femmes qui y œuvrent.

Rendant hommage aux femmes du Québec et du monde pour leur courage, leur force et leur résilience, Méganne Perry Mélançon a par ailleurs observé que la pandémie a mis en lumière nombre de défis auxquels les femmes doivent faire face au quotidien, notamment en ce qui a trait à leur travail, à l’accessibilité des services de garde, ainsi qu’aux ressources pour les plus vulnérables d’entre elles.

« De nombreuses professions sont à majorité féminine, entre autres en santé, en petite enfance, en éducation et dans la sphère administrative; nous devons faire en sorte d’améliorer les conditions de travail de toutes ces femmes, incluant ce qui ne se monnaye pas! Puis, il faut compléter le réseau des CPE afin que chaque enfant y ait sa place, dans le but de donner à toutes les femmes qui le souhaitent la possibilité d’aller travailler. Enfin, il est urgent de bonifier significativement le financement à la mission des organismes communautaires; non seulement ceux-ci viennent en aide à un grand nombre de femmes – à celles en situation d’itinérance, qui subissent de la violence ou qui ont besoin d’aide alimentaire, par exemple –, mais leur personnel est aussi en grande partie féminin », a-t-elle énuméré.

« Même ici, au Québec, subsistent des inégalités entre les femmes et les hommes, et nous devons tous tenter de les réduire le plus possible. Le Parti Québécois a beaucoup fait, dans le passé, pour faire avancer les droits des femmes; nous continuerons résolument dans cette direction, ce sera toujours notre combat », a conclu la députée de Gaspé.

– 30 –

SOURCE :

Anne-Sophie Desprez

Directrice adjointe des communications

Aile parlementaire du Parti Québécois

418 271-0485

Anne-Sophie.Desprez@assnat.qc.ca

à découvrir

Alphabétisation et qualité du français

Le Parti Québécois lancera un grand chantier pour une meilleure maîtrise du français Tadoussac, le 20 septembre 2022 – Paul St‑Pierre Plamondon (Camille-Laurin) et le candidat dans René-Lévesque, Jeff Dufour