En matière de transports, la CAQ a définitivement abandonné les régions!

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Le député des Îles-de-la-Madeleine, chef parlementaire et porte-parole du Parti Québécois en matière de transports, Joël Arseneau, dénonce vivement l’abandon, par la CAQ, de l’échéancier du prolongement du chemin de fer jusqu’à Gaspé. Ce revirement concernant un projet impatiemment attendu par la population est la goutte qui fait déborder le vase.

EN BREF

  • La CAQ a reporté de deux ans, soit à 2024, la réalisation des travaux de remise en état des rails entre Caplan et Port-Daniel–Gascons; quant au prolongement vers Gaspé, l’échéancier a tout bonnement été abandonné.
  • Si on ajoute à cette décision le fait que le plan de relance pour le transport aérien régional se fait attendre depuis la fin de 2020, une conclusion s’impose : le gouvernement a abandonné les régions.
  • Le Parti Québécois réitère son engagement à défendre les régions et leurs citoyens!

« Est-ce que la CAQ pourrait se moquer davantage des gens des régions? Je ne crois pas! La distance entre le gouvernement et les régions n’a jamais été aussi grande… » C’est en ces termes que le député a fait part de son indignation, faisant un lien entre le train en Gaspésie et le dossier du transport aérien régional.

En effet, dans les deux cas, le gouvernement bafoue un engagement solennel qu’il avait pris envers la population. « Francois Legault repousse de deux ans l’échéance pour la réhabilitation du chemin de fer entre Caplan et Port‑Daniel–Gascons; il avait pourtant fait cette promesse pour se faire élire en 2018 et, jusqu’en décembre dernier, le ministère insistait sur le fait que les délais seraient respectés! Puis, le gouvernement reporte indéfiniment le prolongement jusqu’à Gaspé, annoncé par le premier ministre lui-même en 2019 et prévu pour 2025. De la même manière, son gouvernement s’était engagé à déposer rapidement un plan de relance pour le transport aérien régional. Mais, depuis 15 mois, c’est silence radio quant à cet enjeu, pourtant crucial », a rappelé le député.

« Au Québec, pouvoir se déplacer efficacement, et pouvoir compter sur des services fiables, c’est primordial. Les régions, leurs populations, leur relance et leur développement économique en dépendent. Or, depuis quatre ans, les citoyennes et citoyens des régions – des Îles, de la Gaspésie, mais également de la Côte-Nord et de l’Abitibi, entre autres – paient le prix de l’inaction généralisée du gouvernement caquiste sur le plan des transports collectifs en région. Celui-ci, visiblement, ne comprend ni l’enjeu, ni son importance en tant que levier de développement socioéconomique. En reportant ainsi aux calendes grecques le retour du train en Gaspésie, il vient en outre de faire la démonstration éloquente que pour lui, la mobilité en région et entre les régions, c’est loin, très loin de constituer une priorité. Dire que pendant ce temps, il promet une première pelletée de terre pour le tunnel Québec‑Lévis dès cette année! Nous, au Parti Québécois, nous n’abandonnerons pas nos citoyens comme ça », a affirmé Joël Arseneau.

– 30 –

SOURCE :

Laura Chouinard-Thuly
Attachée de presse
Aile parlementaire du Parti Québécois
514 880-9594
Laura.Chouinard-Thuly@assnat.qc.ca

à découvrir

Alphabétisation et qualité du français

Le Parti Québécois lancera un grand chantier pour une meilleure maîtrise du français Tadoussac, le 20 septembre 2022 – Paul St‑Pierre Plamondon (Camille-Laurin) et le candidat dans René-Lévesque, Jeff Dufour