La protection de l’environnement, ça passe aussi par le réseau de la santé!

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Ce matin à l’Assemblée nationale, le député de Jonquière et porte-parole du Parti Québécois en matière d’environnement et de lutte contre les changements climatiques, Sylvain Gaudreault, a déposé une pétition demandant au gouvernement d’initier et de mettre en œuvre un virage durable du réseau de la santé et des services sociaux, dans le but d’atteindre la carboneutralité d’ici 2040.

EN BREF

  • Sylvain Gaudreault a déposé une pétition réclamant la carboneutralité du système de santé d’ici 2040.
  • Nous devons fixer des objectifs ambitieux pour qu’un changement s’opère.
  • Le gouvernement doit répondre aux milliers de Québécois qui souhaitent protéger l’environnement.

Le député, bien connu pour ses convictions environnementales, a été interpellé par des acteurs du domaine de la santé, dont le groupe La Planète s’invite en santé, soucieux de rendre plus durables les pratiques du réseau. « J’ai été très heureux de parrainer cette pétition car, moi aussi, je suis inquiet des impacts qu’a sur l’environnement, donc sur notre futur, tout le système de santé. Je pense entre autres aux émissions de GES, mais aussi aux équipements individuels et jetables, particulièrement omniprésents depuis le début de la pandémie. Je suis par ailleurs convaincu que le système de santé doit servir d’exemple dans son fonctionnement; c’est lui qui, ultimement, gagnera au change si l’environnement et la population sont en meilleure santé », a-t-il déclaré.

La pétition, signée par 3541 citoyennes et citoyens, fait valoir que la pollution atmosphérique et les changements climatiques représentent le principal défi auquel est confrontée l’humanité, et que la pandémie de COVID-19 n’est pas étrangère à notre manque collectif de respect envers notre planète. « Tous les secteurs d’activité doivent participer à l’effort et contribuer à assainir nos milieux de vie. Nous devons, aussi, nous fixer des objectifs ambitieux et concrets; c’est ainsi qu’on en viendra à un équilibre, et qu’on pourra espérer un avenir plus prospère, plus en phase avec la nature et cette fabuleuse mais si fragile biodiversité qui nous entoure », a conclu Sylvain Gaudreault, qui presse le gouvernement de donner suite à la volonté exprimée par ces milliers de personnes.

– 30 –

SOURCE : 

Anne-Sophie Desprez
Directrice adjointe des communications
Aile parlementaire du Parti Québécois
418 271-0485
Anne-Sophie.Desprez@assnat.qc.ca

à découvrir

Alphabétisation et qualité du français

Le Parti Québécois lancera un grand chantier pour une meilleure maîtrise du français Tadoussac, le 20 septembre 2022 – Paul St‑Pierre Plamondon (Camille-Laurin) et le candidat dans René-Lévesque, Jeff Dufour