Hébergement communautaire – Le Parti Québécois réclame le maintien de la prime COVID pour tous les PAB

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Québec, le 14 décembre 2021 – Le député des Îles-de-la-Madeleine, chef parlementaire et porte‑parole du Parti Québécois en matière de santé et de services sociaux, Joël Arseneau, souhaite que la prime COVID accordée aux préposés aux bénéficiaires (PAB) de neuf ressources en hébergement communautaire devienne permanente, comme pour les autres PAB. Selon lui, c’est primordial pour attirer et retenir le personnel dans ces établissements.

EN BREF

  • Les ressources en hébergement communautaire sont les milieux de vie les mieux adaptés pour certaines clientèles, dont les personnes en situation de handicap.
  • On ne saurait faire de discrimination entre les préposés aux bénéficiaires : la prime COVID de 4 $ de l’heure doit devenir permanente pour tous.

Rappelons qu’au plus fort de la pandémie, une prime COVID de 4 $ de l’heure a été accordée aux préposés aux bénéficiaires. Or, si ceux des CHSLD, des hôpitaux, des ressources intermédiaires et privées et des établissements privés conventionnés l’ont vue devenir permanente, ce n’est pas le cas pour les PAB de neuf ressources d’hébergement communautaire, qui accueillent un total de 136 personnes en situation de handicap; pour eux, dès que l’état d’urgence sanitaire sera levé, ce sera un retour à la case départ.

« Il est nécessaire de pérenniser cette bonification salariale; le travail effectué le vaut amplement et, autrement, on risque d’assister à un exode des préposés vers d’autres ressources. Une chose en entraînant une autre, si on manque de personnel pour s’occuper des personnes en situation de handicap, on devra diriger ces dernières vers les CHSLD », a expliqué Joël Arseneau.

Cette possibilité n’est certainement pas souhaitable, car les ressources d’hébergement communautaire offrent un environnement adapté, qui répond aux besoins des personnes en situation de handicap et leur permet une certaine autonomie, donc une qualité de vie optimale. « L’objectif du gouvernement pour ces ressources doit être de retenir le personnel en place, et d’en attirer du nouveau. Il faut donc qu’il fasse preuve d’équité envers les PAB. D’ailleurs, comment le ministre de la Santé et le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux expliquent-ils ce double standard? », se demande le porte-parole du Parti Québécois.

Joël Arseneau indique que le Parti Québécois se range résolument derrière l’Alliance québécoise des regroupements régionaux pour l’intégration des personnes handicapées (AQRIPH), qui réclame le maintien de la prime COVID pour tous les PAB. « La mesure coûtera 900 000 $ par année et permettra à des dizaines de personnes de continuer à vivre dans la dignité et d’être soutenues dans leur quotidien par des préposés rémunérés équitablement », a-t-il plaidé.

Souhaitant que les ministres Christian Dubé et Lionel Carmant revoient leur décision, le député leur a écrit personnellement pour leur demander d’agir promptement dans ce dossier.

– 30 –

SOURCE :

Laura Chouinard-Thuly

Attachée de presse

Aile parlementaire du Parti Québécois

514 880-9594

Laura.Chouinard-Thuly@assnat.qc.ca

à découvrir

Alphabétisation et qualité du français

Le Parti Québécois lancera un grand chantier pour une meilleure maîtrise du français Tadoussac, le 20 septembre 2022 – Paul St‑Pierre Plamondon (Camille-Laurin) et le candidat dans René-Lévesque, Jeff Dufour