Bilan de session – Le Parti Québécois, seule option crédible pour les nationalistes

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Québec, le 10 décembre 2021 – Le député des Îles-de-la-Madeleine et chef parlementaire du Parti Québécois, Joël Arseneau, ainsi que le chef du Parti Québécois, Paul St-Pierre Plamondon, ont dressé ce matin à l’Assemblée nationale le bilan, fort positif, de la session parlementaire de la formation politique. Car, outre sa constance et sa cohérence, le Parti Québécois a fait la démonstration éloquente qu’il est la seule option crédible pour les nationalistes.

EN BREF

  • Le Parti Québécois a un fort potentiel de croissance; nous sommes la seule option crédible pour les nationalistes, les amoureux du Québec et de sa langue, et tous ceux qui souhaitent un avenir meilleur.
  • Nous travaillons véritablement à améliorer la vie des familles, des aînés, des jeunes; nos positions et nos propositions sont solides, fortes, cohérentes et bienveillantes.
  • De toute évidence, la CAQ est un parti fédéraliste qui accepte notre déclin à l’intérieur du Canada.

« Nous sommes très heureux de ce que nous avons accompli au cours de cette session parlementaire. En toute cohérence avec le parcours et l’histoire de notre parti, nous avons démontré que nous conservons ce souci de prendre soin de notre monde, d’améliorer concrètement la vie des gens dans leur quotidien », a déclaré Joël Arseneau.

En effet, au cours de la session, le Parti Québécois a beaucoup insisté sur les thèmes de l’environnement et de la lutte contre les changements climatiques – notamment en déposant des projets de loi sur la transition juste, sur la fin des hydrocarbures et sur l’adoption d’un budget carbone –, en plus d’avoir été la voix la plus forte quant à l’importance d’un soutien accru aux aînés, de développer des places en CPE, et de mieux accompagner les familles qui peinent à joindre les deux bouts. « Notre force, au Parti Québécois, c’est d’être efficaces sur le terrain, en se préoccupant des enjeux qui touchent de près les Québécois et en proposant des solutions crédibles, tout en demeurant les porteurs d’une idée d’avenir, du plus beau projet de société qui soit : l’indépendance du Québec », a ajouté le chef parlementaire.

« C’est vrai; nous sommes les seuls à croire à la fois à la nation et au pays », a renchéri Paul St-Pierre Plamondon, qui entrevoit 2022 comme étant une année véritablement propice à une forte croissance pour le Parti Québécois. « Nous sommes déjà en marche. Nos propositions se distinguent, nos idées sont plus fortes que jamais. À partir de maintenant et jusqu’à l’élection, nous ferons le plein d’appuis et de candidatures de qualité. Il ne saurait en être autrement : les nationalistes et les francophones déçus par la CAQ n’ont qu’une seule option crédible vers qui se tourner : le Parti Québécois », a-t-il insisté.

Car si la CAQ ne cesse de répéter le mot « fierté », force est de constater qu’elle multiplie néanmoins les gestes de soumission face au Canada, et qu’elle n’a absolument rien obtenu du fédéral pour les Québécois. « Les troupes de François Legault sont à mille lieues de livrer la marchandise dans plusieurs dossiers primordiaux pour notre avenir; en matière de langue française, par exemple, comment croire le discours caquiste quand on voit son projet de loi, qui n’aura aucun effet pour en freiner le déclin? Comment lui donner une quelconque crédibilité, quand ce gouvernement donne un cadeau de 1 G$ à Dawson et à McGill pour angliciser encore davantage Montréal, pendant que les établissements francophones reçoivent des miettes? Les Québécois ne sont pas dupes : la CAQ est un parti fédéraliste, défaitiste et résigné, qui consent sans broncher à notre déclin culturel et social. Les véritables nationalistes l’auront compris : le Parti Québécois représente leur seule garantie d’un avenir meilleur », a conclu Paul St-Pierre Plamondon.

– 30 –

SOURCE :

Laura Chouinard-Thuly

Attachée de presse

Aile parlementaire du Parti Québécois

514 880-9594 – Laura.Chouinard-Thuly@assnat.qc.ca

à découvrir

Alphabétisation et qualité du français

Le Parti Québécois lancera un grand chantier pour une meilleure maîtrise du français Tadoussac, le 20 septembre 2022 – Paul St‑Pierre Plamondon (Camille-Laurin) et le candidat dans René-Lévesque, Jeff Dufour