Pandémie et soins aux aînés – Le Parti Québécois réitère sa demande pour la tenue d’une enquête publique

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Québec, le 3 septembre 2021 – Dans un rapport préliminaire portant sur la performance des soins et services aux aînés rendu public hier, le Commissaire à la santé et au bien-être (CSBE) identifie les lacunes ayant causé l’hécatombe dans les CHSLD lors de la première vague de pandémie de COVID-19. Après en avoir pris connaissance, la députée de Duplessis et porte-parole du Parti Québécois pour les aînés, les proches aidants et le maintien à domicile, Lorraine Richard, est plus que jamais convaincue de la nécessité de tenir une enquête publique et indépendante sur la gestion des trois premières vagues de la pandémie.

EN BREF

  • Un rapport du CSBE identifie ce qui a contribué à la crise vécue dans les CHSLD et les RPA en début d’année 2020 : la gouvernance déficiente créée par les réformes libérales et l’inaction de la CAQ.
  • Nous devons aller plus loin et tenir une enquête publique sur la façon dont ont été gérées les trois premières vagues de la pandémie dans les ressources d’hébergement; les aînés et leurs proches méritent des réponses.

« Ce que décrit le CSBE dans ce rapport préliminaire donne déjà froid dans le dos; qu’apprendrait-on avec un examen précis et en profondeur des processus ayant mené aux tragédies que nous avons connues dans les CHSLD et certaines RPA lors de la première, de la deuxième et de la troisième vagues? », se questionne la députée, qui réclame depuis des mois la tenue d’une enquête publique et réellement indépendante sur la façon dont a été gérée la pandémie de COVID‑19 dans les CHSLD et les RPA du Québec.

« À plusieurs moments de la pandémie, on a eu vent de problèmes et de ratés concernant le manque de personnel soignant ou d’équipements de protection, ou encore quant à des directives floues, mal avisées ou mal appliquées. Les aînés hébergés ont souvent eu l’impression d’avoir été oubliés par le gouvernement. Ils méritent qu’on réponde à leurs questions, qu’on fasse toute la lumière sur ce qui s’est passé. Par respect, pour eux et pour leurs proches », a conclu Lorraine Richard.

– 30 –

SOURCE :

Laura Chouinard-Thuly

Attachée de presse

Aile parlementaire du Parti Québécois

514 880-9594

Laura.Chouinard-Thuly@assnat.qc.ca

à découvrir

Alphabétisation et qualité du français

Le Parti Québécois lancera un grand chantier pour une meilleure maîtrise du français Tadoussac, le 20 septembre 2022 – Paul St‑Pierre Plamondon (Camille-Laurin) et le candidat dans René-Lévesque, Jeff Dufour