Le Parti Québécois demande au gouvernement de garantir le mieux-être des travailleurs étrangers

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Québec, le 6 juin 2021 – La députée de Gaspé et porte-parole du Parti Québécois en matière d’économie, d’immigration ainsi que pour les PME, Méganne Perry Mélançon, est préoccupée par les révélations entendues il y a quelques jours, selon lesquelles certains travailleurs étrangers temporaires (TET) accueillis au Québec seraient hébergés, entre autres, dans des conditions tout à fait honteuses. Elle est catégorique : c’est au gouvernement du Québec de garantir à ces travailleurs, qui viennent contribuer à la bonne marche de notre économie, protection et bien-être.

EN BREF

§ Plusieurs médias ont rapporté, il y a quelques jours, des situations concernant les TET et leurs conditions de travail et d’hébergement inacceptables, indignes du Québec; le gouvernement doit remédier à cette situation.

§ Pour prévenir les abus, on doit d’abord permettre aux TET d’avoir accès à un bassin d’employeurs, plutôt que d’être attachés à un seul et de ne pouvoir en changer.

§ Par ailleurs, ils doivent avoir accès à des ressources de soutien adaptées à leurs besoins.

§ Enfin, pour assurer la protection des TET, le gouvernement doit augmenter le nombre d’inspections et resserrer les normes les concernant.

Chaque année, le Québec accueille près de 20 000 travailleurs étrangers temporaires; on les retrouve principalement dans le secteur agricole, mais également dans la fabrication et la transformation d’aliments et de boissons. Or, il y a quelques jours, des langues se sont déliées, affirmant que dans certains cas, les conditions de logement et de travail des TET étaient tout simplement inacceptables. « On ne peut tolérer de telles injustices, et la ministre de l’Immigration doit en faire son dossier prioritaire. Les Québécois forment un peuple accueillant et bienveillant, et ce qu’on a entendu fait ombrage et porte atteinte à notre réputation. Ce n’est clairement pas ce qu’on souhaite pour ces travailleurs, qui devraient au contraire avoir la possibilité de contribuer dignement et pleinement à l’essor économique du Québec et de ses régions. C’est même le devoir du gouvernement de s’en assurer », a déclaré Méganne Perry Mélançon.

Pour la députée, un premier pas significatif serait de permettre aux travailleurs étrangers temporaires d’avoir accès à un bassin d’employeurs – actuellement, leur permis de travail fait en sorte qu’ils sont plutôt rattachés à un unique employeur pour la durée de leur séjour. « Une telle proposition permettrait à coup sûr de prévenir les abus, puisque cela réduirait la vulnérabilité et la dépendance des travailleurs étrangers temporaires », a-t-elle fait valoir.

Par ailleurs, dès leur arrivée au Québec, les TET devraient aussi avoir accès à des ressources pouvant les renseigner sur leurs droits et leur venir en aide, au besoin. « C’est notre devoir de société d’accueil; il faut donner à chaque travailleur les coordonnées de personnes fiables pouvant les accompagner, dans leur langue, s’ils ont des questions, ou s’ils font face à des situations potentiellement problématiques. Pensons, par exemple, à déployer pour eux davantage de ressources du type des SANA; l’excellent travail de ces services d’accueil des nouveaux arrivants sur le plan de l’intégration est reconnu », a illustré Méganne Perry Mélançon.

Enfin, la députée du Parti Québécois suggère qu’on augmente significativement le nombre d’inspections, et qu’on resserre les normes concernant l’hébergement des TET. « Ces personnes sont importantes pour notre économie; elles méritent certainement de travailler et d’être hébergées dans des conditions répondant à nos standards », a-t-elle conclu.

– 30 –

SOURCE :

Anne-Sophie Desprez

Coordonnatrice aux communications

Aile parlementaire du Parti Québécois

418 271-0485

Anne-Sophie.Desprez@assnat.qc.ca

à découvrir

Alphabétisation et qualité du français

Le Parti Québécois lancera un grand chantier pour une meilleure maîtrise du français Tadoussac, le 20 septembre 2022 – Paul St‑Pierre Plamondon (Camille-Laurin) et le candidat dans René-Lévesque, Jeff Dufour