Cet été, les camps de jour et de vacances sont plus qu’essentiels

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Québec, le 27 mai 2021 – La députée de Gaspé et porte-parole du Parti Québécois en matière de tourisme, de sports, de loisirs et pour la jeunesse, Méganne Perry Mélançon, demande au gouvernement de s’engager à soutenir adéquatement les camps de jour et de vacances pour assurer la reprise complète de leurs activités, et à leur remettre la somme de 10 M$ que réclame leur association. « Cette année, les familles ont vraiment, vraiment besoin des camps », insiste-t-elle.

EN BREF

  • Bon nombre de camps de jour ou de vacances se trouvent actuellement en difficulté financière, sans compter que la pandémie entraîne des dépenses supplémentaires.
  • La devise des camps, Créateurs de grandes aventures, est plus que jamais d’actualité et doit se concrétiser cet été, pour le bien et la santé des jeunes.
  • La demande de l’ACQ, qui souhaite obtenir un soutien gouvernemental de 10 M$, est bien peu de chose lorsqu’on tient compte des nombreux avantages des camps.

La députée de Gaspé mentionne d’entrée de jeu que le feu vert du gouvernement pour la réouverture des camps est venu très tard, pratiquement à la dernière minute. « Plusieurs d’entre eux, même s’ils disent être prêts à rouvrir, fonctionneront à perte, vu le nombre réduit de places disponibles en raison des mesures sanitaires, sans compter que le recrutement du personnel s’annonce particulièrement ardu. Et il faut bien sûr assurer la survie des camps qui décideront de rester fermés, ou qui ne pourront malheureusement pas opérer du tout cet été. Dans tous les cas, une aide financière est nécessaire », a‑t‑elle souligné.

Qui plus est, après plus d’un an de pandémie, d’enseignement à distance et de contacts limités, la santé des jeunes a été mise à mal; ils ont plus que jamais besoin de bouger et de vivre les expériences uniques et stimulantes que leur offrent les camps de jour, camps de vacances et autres classes nature. « On déplore que les jeunes passent trop de temps devant les écrans. Que la pandémie a accentué les troubles de santé mentale. Que l’isolement est devenu un problème. Les camps font assurément partie de la solution! Les jeunes réclament de l’action et leurs parents, un retour à la normale pour leurs enfants, pour qu’ils puissent de nouveau socialiser et s’épanouir. Certains camps, par exemple, permettent aux jeunes de nourrir leur passion pour le sport ou la musique, comme le Camp chanson de Petite-Vallée; s’il devait cesser définitivement ses activités, après 20 ans d’opération, ce serait une énorme perte », poursuit Méganne Perry Mélançon.

L’Association des camps du Québec (ACQ), qui compte quelque 400 membres, a réclamé un soutien gouvernemental de l’ordre de 10 M$, une demande qu’appuie sans réserve le Parti Québécois. « Si on tient compte de tous les bienfaits des camps, le retour sur investissement sera phénoménal! Cependant, le temps presse; le gouvernement doit rapidement verser l’argent aux camps, afin que ceux‑ci puissent dès aujourd’hui planifier la saison qui s’amorce », a insisté la députée.

– 30 –

SOURCE :

Laura Chouinard-Thuly

Attachée de presse

Aile parlementaire du Parti Québécois

514 880-9594

Laura.Chouinard-Thuly@assnat.qc.ca

à découvrir

Alphabétisation et qualité du français

Le Parti Québécois lancera un grand chantier pour une meilleure maîtrise du français Tadoussac, le 20 septembre 2022 – Paul St‑Pierre Plamondon (Camille-Laurin) et le candidat dans René-Lévesque, Jeff Dufour