Parce qu'on est fiers!

DEPUIS TOUJOURS NOUS SOMMES DES ALLIÉS DE LA CAUSE LGBTQ+

En 1977, nous avons amendé la Charte québécoise des droits et libertés pour interdire la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle.

En 1999, nous avons changé la définition de « conjoints de fait » pour y inclure les couples de même sexe.

En 2002, nous avons rendu l’union civile accessible à tous les couples au Québec, y compris à ceux de même sexe.

En 2013, nous avons fait adopter une loi permettant aux citoyens de changer leur mention de sexe auprès du Directeur de l’état civil sans devoir subir quelque traitement médical que ce soit.

NOTRE SOUTIEN À LA CAUSE LGBTQ+ SE POURSUIVRA. NOS ENGAGEMENTS SONT CLAIRS :

• Consolider l’aide financière « à la mission » pour les organismes communautaires LGBTQ+ du Québec.

• Adapter les services publics, surtout ceux liés à la santé, aux réalités de la communauté, en formant mieux et davantage les intervenants.

• Organiser de nouveaux états généraux LGBTQ+ en appui au Conseil québécois LGBTQ+.

• Agir contre les problèmes auxquels sont confrontés les aînés LGBTQ+.

ET BIEN PLUS ! SI VOUS APPUYEZ NOS PROPOSITIONS DONNEZ VOTRE NOM! ⬆

  1. Créer une campagne de sensibilisation contre l’intimidation reliée à l’homophobie ainsi qu’à la transphobie au Québec, et offrir une formation de l’Institut national de santé publique afin de sensibiliser les professionnels dans toutes les régions aux réalités LGBTQ+.

  2. Inclure dans le programme d’immigration une partie consacrée à la cause LGTBQ+ pour sensibiliser les nouveaux arrivants au fait qu’au Québec, tous sont égaux et qu’en aucun cas l’intimidation ou le harcèlement envers la communauté LGBTQ+ ne seront tolérés, peu importe les croyances religieuses ou culturelles.

  3. Créer un groupe de travail visant à trouver des solutions permanentes reliées aux réalités des aînés LGBTQ+, y contribuer par l’éducation des organismes et organisations déjà existants.

  4. S’attaquer à la discrimination envers les personnes LGBTQ+ dans tous les programmes, toutes les politiques, tous les ministères et toutes les instances décisionnelles.

  5. Assurer, au sein des institutions d’enseignement, une formation de base sur les réalités LGBTQ+ dans tous les programmes menant à des postes en santé et en services sociaux.

  6. Adapter les services publics surtout en santé, en formant mieux et davantage les intervenants avec l’INSP.

  7. Création d’un portail internet informatif pour permettre d’outiller les intervenants de tous les milieux, mais aussi les personnes issues de la communauté LGBTQ+.

  8. Faire interdire les thérapies réparatrices visant à « guérir » l’homosexualité.

  9. Revoir, adapter, mettre à jour le dispositif d’accueil et d’intégration des demandeurs d’asile acceptés sur la base de leur orientation sexuelle ainsi que des réfugiés LGBT.

  10. Organiser les troisième États généraux LGBTQ+ en partenariat avec le milieu communautaire LGBTQ+.