Régimes de retraite : François Legault fait une erreur de 25 millions de dollars

Permanence nationale

Équipe de services aux membres du Parti Québécois.

jeudi 16 août, 2012
Partagez
Partagez
Partagez

François Legault a annoncé ce matin qu'il «confierait la gestion des RVER à la Régie des rentes plutôt qu'aux banques». Lors de son point de presse, M. Legault a indiqué que cette mesure ne coûtera pas «un sou au gouvernement».

Pourtant, lors de l'étude des crédits en commission parlementaire le 24 avril dernier, le président-directeur-général de la Régie des rentes, M. Denys Jean, a indiqué, en réponse à une question du Parti Québécois, que l'implantation ne se ferait pas à coût nul mais coûterait au moins 25 millions de dollars:

M. Jean (Denys): On m'informe, M. le Président, que l'examen, l'hypothèse de gestion du régime volontaire d'épargne-retraite par la Régie des rentes, a été fait à une certaine époque, lorsqu'il a été question de mettre en place ce genre de régime là et on m'indique que les informations dont on dispose nous donnent un coût d'implantation de 25 millions pour adapter le système de Revenu Québec à celui de la Régie des rentes. C'est l'information dont je dispose.

Ces 25 millions ne représentent que les coûts de mise en place du système informatique, sans compter les coûts annuels récurrents et le coût du personnel supplémentaire qui devra être embauché.

Encore une fois, la CAQ fait une annonce improvisée, écrite sur le coin d'une table. Ce qui est étonnant, c'est que cette information a été révélée par le PDG de la Régie des rentes alors que le député caquiste François Rebello était assis autour de la table. A-t-il oublié de communiquer cette information cruciale à son chef?

Une preuve de plus que François Legault n'est pas prêt à gouverner le Québec dans trois semaines!

fermer

RESTONS EN CONTACT

Avant de continuer :
Le formulaire a détecté qu'il manque des informations.
Nous avons bien reçu vos informations!
Merci de votre intérêt pour le Parti Québécois.