Bâtir en regardant l’avenir

Un État fort pour la famille, un Québec fier de ses enfants

Qu’elle soit recomposée, nucléaire, homoparentale ou monoparentale, la famille constitue le cœur de nos vies. Puisque ce point d’ancrage se redéfinit constamment, la façon de répondre à ses besoins doit aussi évoluer et se transformer.

L’État québécois doit répondre à cette attente légitime des familles, qui souhaitent se retrouver et profiter davantage des moments qui comptent. Il doit également soutenir les jeunes familles en encourageant le télétravail et en améliorant l’accessibilité aux services de garde éducatifs. En tant que gouvernement, le Parti Québécois donnera la priorité au développement de nouvelles places en centre de la petite enfance, réduira les tarifs des services de garde éducatifs et offrira l’équité de traitement aux parents adoptants.

Un État fort pour les régions, un Québec fier de ses espaces

Les régions du Québec sont bien plus qu’un terrain de jeu récréatif. Elles sont le moteur économique du développement et de l’occupation de notre territoire. La diversité québécoise est, au premier chef, riche des particularités régionales.

 

Il en va de la pérennité de notre identité nationale de s’assurer que toutes les régions du Québec disposent des leviers nécessaires à leur vitalité culturelle, sociale et économique.

Notre choix est clair : il faut pouvoir vivre en région, travailler en région et décider en région. Il faut donc que l’État redonne du pouvoir décisionnel aux régions en évitant le « mur à mur », qu’il rapproche les services des gens, s’assure de l’accès aux écoles et à l’enseignement supérieur sur tout notre territoire, et garantisse des liens routiers, ferroviaires et aériens abordables.

Un État fort pour développer le territoire, un Québec fier de sa mobilité

Nous avons de magnifiques terres agricoles au Québec. Il faut redéployer la Politique de souveraineté alimentaire pour que plus de 50 % des aliments consommés ici, dans les assiettes de nos hôpitaux, de nos écoles, de nos institutions, proviennent de chez nous. Encourager les produits d’ici permet de réduire les risques et la pollution, de diminuer l’empreinte carbone et d’assurer une meilleure qualité des produits.

Le développement du territoire est tributaire autant de comment nous l’occupons que de comment nous y voyageons. Aussi, la question de la mobilité est centrale dans la lutte contre les changements climatiques. En plus de contribuer à la diminution du temps perdu dans la circulation, à un meilleur accès aux régions du Québec, à l’essor du tourisme et à la possibilité de passer plus de temps en famille, offrir une solution durable et efficace en mobilité est un levier indispensable pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre.

Encourager les produits d’ici, c’est aussi reconnaître le professionnalisme des agriculteurs qui prennent soin de nos terres, de nos cultures et de nos bêtes. Nous encouragerons fermement le virage vers l’agriculture biologique et à échelle humaine. Le Parti Québécois incarnera un État voué à la relève agricole, plutôt qu’aux grands spéculateurs.

Cette vision doit s’incarner dans des projets concrets, autant pour la région métropolitaine que pour la capitale nationale et nos régions. Le transport collectif, tant intrarégional qu’interrégional, doit nous mobiliser afin d’assurer une plus grande occupation du territoire et une meilleure mobilité. Nous devons mettre, notamment, l’accent sur le transport actif, l’autopartage et le covoiturage, trois modes de transport modernes et adaptés aux réalités technologiques du XXIe siècle.

Le Parti Québécois propose déjà des projets en transport collectif pour incarner cette vision. Le Grand Déblocage pour la région métropolitaine permettra, par exemple, de desservir des secteurs où l’utilisation de la voiture est actuellement inévitable. Il permettra de relier plusieurs pôles régionaux comme Joliette, Saint-Jean-sur-Richelieu et Saint-Hyacinthe à la métropole. Le Grand Déblocage, c’est un projet intégré dans la grande région métropolitaine, pour le bien des gens; c’est ainsi que le transport collectif doit être pensé.

Pour la capitale, un gouvernement du Parti Québécois soutiendra le projet de tramway et de trambus. Il est temps que la région de Québec se dote d’une armature de transport collectif adaptée à sa réalité de capitale nationale.

Un État fort pour réussir le vivre-ensemble, un Québec fier de ceux qui le choisissent

Le Québec est depuis son origine une terre d’accueil où vivent en harmonie des gens provenant des quatre coins de la planète. L’intégration et la participation de toutes et de tous à la société québécoise est une responsabilité partagée entre ceux qui arrivent et ceux qui accueillent. Le vivre-ensemble, c’est aller au-delà des apparences et aborder les discussions difficiles en fonction de ce qui nous unit plutôt qu’en insistant sur ce qui nous différencie. Le Québec est la nation où peut s’épanouir collectivement une pluralité de gens, indépendamment de leur lieu de naissance, de leurs croyances religieuses, de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre. C’est pourquoi un gouvernement du Parti Québécois intégrera à la Déclaration sur les valeurs communes de la société québécoise le respect des droits des personnes LGBTQ+.

Un État mené par le Parti Québécois fera du vivre-ensemble un projet ayant pour but de transformer les rêves en succès par des mesures facilitant l’intégration et l’accès à l’emploi pour celles et ceux qui se joignent à la collectivité québécoise. Le Parti Québécois soutiendra ces nouvelles citoyennes et nouveaux citoyens en exigeant, entre autres, une connaissance intermédiaire du français avant leur arrivée au Québec et en investissant dans les services de francisation.

La question des seuils d’immigration doit être dépolitisée. Ceux-ci doivent être fixés à la lumière des recommandations de la vérificatrice générale. De plus, un gouvernement du Parti Québécois, résolument en faveur d’un État laïque, adoptera des balises claires en matière d’accommodements et de port de signes religieux.

Un État fort pour lutter contre les inégalités sociales, un Québec fier de ses travailleuses et travailleurs

Le dialogue et la mobilisation pour le plein emploi et une société juste et équitable sont au coeur du construit québécois. L’encadrement des relations de travail doit suivre l’évolution de notre société. Le travail n’est plus toujours localisé dans un bureau, le travail autonome est de plus en plus présent, de plus en plus, les travailleurs seront amenés à changer plusieurs fois d’emploi dans une vie. Un gouvernement du Parti Québécois prendra acte de ses changements en rendant caduques les clauses de disparité de traitement à échéance des conventions collectives. Il modernisera le Code du travail afin d’interdire à un employeur d’utiliser à l’intérieur ou à l’extérieur d’un établissement les services ou le produit du travail autres que ceux d’une salariée ou d’un salarié faisant partie de l’unité d’accréditation en grève ou en lockout.

 

Un État fort pour promouvoir l’histoire et la langue, un Québec fier de sa culture

Le français, c’est la sève qui coule dans nos veines depuis plus de 400 ans. Il faut favoriser son développement et encourager celles et ceux qui le font vivre. C’est notre distinction première comme peuple d’Amérique, c’est le cœur de notre culture. Au fil des derniers siècles, cette culture a évolué, mais elle est restée forte et digne. C’est notre responsabilité de poursuivre dans cette voie.

Un gouvernement du Parti Québécois misera sur l’apprentissage du français par nos élèves et nos tout-petits, car c’est la condition de base du succès de leur cheminement scolaire et de leur vie de tous les jours. De plus, il protègera et garantira l’usage du français en milieu de travail, et s’assurera que les étudiantes et les étudiants fréquentant nos établissements d’enseignement supérieur le maîtrisent bien.

L’État québécois que nous envisageons sera au service de sa culture. Il valorisera nos artistes et nos créateurs dans l’expression de leurs talents – pour chanter, écrire, dire et interpréter le Québec d’hier, d’aujourd’hui et de demain –, afin qu’ils puissent vivre décemment, dans toutes nos régions. Il soutiendra vigoureusement ses grandes institutions, piliers de la vie culturelle.

Un État mené par le Parti Québécois soutiendra les municipalités, les organismes et les citoyens qui voient à la valorisation et à la préservation de notre patrimoine. Il fera de même pour celles et ceux qui favorisent l’approfondissement de la connaissance de notre histoire nationale et sa diffusion.

Le Parti Québécois tient à rétablir les ponts et à reconnaître sans ambivalence les Premières Nations et la nation inuite comme peuples fondateurs du Québec d’aujourd’hui. Pour ce faire, un État gouverné par le Parti Québécois favorisera les relations de nation à nation avec les Premières Nations et la nation inuite, en collaborant avec elles afin de trouver les meilleurs outils pour assurer leur plein développement et protéger leur patrimoine culturel. Il ratifiera, aussi, dès le début de son mandat, la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones.

Un État fort pour être ouvert et présent au monde, un État fort pour réussir l’indépendance

Pour avoir un gouvernement qui soit pleinement au service de nos familles, selon nos valeurs et nos objectifs, il faut qu’il ait la pleine liberté de décider et d’agir. Tant qu’un autre gouvernement gérera une partie substantielle de nos outils fiscaux – étant donné qu’il reçoit chaque année des dizaines de milliards de dollars de nos taxes et impôts – et tant qu’il pourra périodiquement empiéter sur nos décisions et nos programmes sans que nous ayons notre mot à dire, nous serons limités dans notre développement.

Un Québec souverain pourra enfin consacrer tous ses leviers de développement aux collectivités d’ici, avec les intérêts des familles québécoises en tête. Il pourra ainsi atteindre son plein potentiel, librement, comme le font quelque 200 pays souverains dans le monde. C’est pourquoi un gouvernement du Parti Québécois remettra à jour les études sur l’indépendance.

Nous savons que le Québec dispose de tous les talents, de toutes les ressources pour être indépendant. C’est le cœur et la raison de notre engagement. Pour avoir un gouvernement qui soit pleinement au service de la nation, nous devons être seuls maîtres chez nous afin de poursuivre plus sainement nos collaborations avec toutes les nations amies, en fonction de nos priorités. En matière de justice, il faut décider nous-mêmes des lois qui nous gouvernent. En matière d’immigration, il faut que nous soyons les seuls gestionnaires de nos frontières et des critères à respecter pour s’installer au Québec, terre des plus accueillantes. Seule la souveraineté le permettra.

D’ici à ce que le Québec puisse se joindre au concert des nations, un gouvernement du Parti Québécois propose de renforcer la présence du Québec à l’international et de faire preuve de leadership.

Québécoise, Québécois,

Le 1er octobre 2018, nous serons au service du Québec, au service des ambitions du Québec, de celles et de ceux qui le composent et le façonnent. Nous serons au service des rêves de nos enfants, de nos idéaux familiaux, de nos objectifs professionnels et de nos aspirations collectives. 

Nous serons au service du Québec, de ses rangs, de ses rivières à saumon, de ses érablières, de ses rues principales, de ses berges, de celles et ceux qui les habitent, y travaillent et sentent que les décisions qui les touchent leur échappent peu à peu.

Nous serons au service de celles et ceux qui arrivent, aujourd’hui et demain, avec l’avenir devant eux, de l’espoir et des idées. Nous nous engageons à assurer la dignité, la reconnaissance et l’épanouissement de celles et ceux qui étaient ici avant nous.

Le 1er octobre, nous aurons la chance de recommencer à regarder ensemble, dans la même direction; de recommencer à se faire, toutes et tous, confiance.

Où porter notre regard?

Nous pouvons regarder l’iniquité de notre système de santé, à commencer par la trop grande part laissée  aux médecins. Nous pouvons faire davantage confiance à nos infirmières, nos préposés, nos travailleuses et travailleurs sociaux, nos pharmaciennes et pharmaciens, et tous les autres professionnels du réseau.

Nous pouvons regarder ensemble vers nos régions, faire confiance aux gens qui s’y trouvent, leur redonner des centres de décisions locaux, mettre de l’avant des moyens novateurs d’occuper notre territoire, y garder nos jeunes et y attirer des nouveaux arrivants en région. Nous allons nous assurer que toutes et tous puissent y vivre et y travailler pleinement.

Nous pouvons regarder notre démocratie pour que la vie citoyenne s’y inscrive quotidiennement en réformant d’abord notre mode de scrutin.

Nous pouvons regarder ensemble vers la réussite des jeunes et une éducation accessible à toutes et à tous.

Nous pouvons maintenir notre regard sur l’immense défi national et mondial qu’est celui de la lutte contre les changements climatiques.

Nous pouvons veiller à l’enrichissement du Québec et de son monde par le développement d’ une économie plus innovante et productive, et surtout, agir enfin à propos des paradis fiscaux.

Nous regardons vers un Québec plus juste et plus équitable qui assume ses responsabilités.

Nous voulons un Québec en forme, fort et souple porté vers l’avenir.

Nous souhaitons que les regards du monde entier se tournent vers nous, attirés par la fierté que nous dégageons à assumer ce que nous sommes, à évoluer dans la diversité et à rêver collectivement ce à quoi nous aspirons devenir.

Nous visons à être cet État prêt à regarder le monde tel qu’il est. Un Québec qui sera prêt en 2022 à franchir le pas décisif et d’asseoir à la table des nations. Nous voulons construire un Québec fier de ses choix avec vous et pour vous.

fermer

RESTONS EN CONTACT

Avant de continuer :
Le formulaire a détecté qu'il manque des informations.
Nous avons bien reçu vos informations!
Merci de votre intérêt pour le Parti Québécois.