Violence et intimidation à l'école : où est le plan d'action promis par la ministre Beauchamp?
samedi 11 février, 2012
Facebook
Twitter

Québec – Le député de Jonquière et porte-parole de l'opposition officielle en matière d'éducation primaire et secondaire, Sylvain Gaudreault, presse la ministre de l'Éducation, Line Beauchamp, de présenter un nouveau plan d'action pour contrer la violence et l'intimidation à l'école.

« Depuis avril dernier, la ministre Beauchamp nous promet un nouveau plan d'action pour prévenir et traiter la violence à l'école. Dix mois plus tard et toujours rien. Ça presse », a déclaré Sylvain Gaudreault, qui a rappelé que l'automne dernier, le Parti Québécois a fait des propositions concrètes pour contrer l'intimidation en milieu scolaire.

Le Parti Québécois s'inquiète du peu d'empressement du gouvernement libéral à réécrire son plan d'action, dévoilé en 2008, et qui s'est avéré totalement inefficace. « La crainte des élèves de subir de la violence ou de l'intimidation à l'école nuit grandement à leur réussite scolaire », a ajouté Sylvain Gaudreault.

Mardi prochain, la députée de Champlain, Noëlla Champagne, déposera d'ailleurs une pétition initiée par une jeune étudiante de 13 ans en Mauricie. « La démarche d'Émanuelle Després est extraordinaire et traduit bien l'état d'esprit des parents, des enseignants et des élèves : ils souhaitent tous qu'enfin leur message soit entendu et que le gouvernement libéral comprenne l'urgence d'agir pour le bien-être de nos élèves », a poursuivi la députée.

« La violence et l'intimidation à l'école sont de véritables fléaux qui se propagent à grande vitesse. Il est temps que justice soit faite et que la ministre Beauchamp s'active pour que nos jeunes se sentent en sécurité à l'école », a conclu le député de Jonquière.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?