Véronique Fournier : une candidate rassembleuse pour Saint-Henri-Sainte-Anne
lundi 3 mars, 2014
Facebook
Twitter

Montréal – Le Parti Québécois de Saint-Henri- Sainte-Anne a fièrement annoncé, plus tôt dans la journée, que Véronique Fournier se portera candidate du Parti Québécois dans la circonscription lors de la prochaine campagne électorale. Cet événement s'est déroulé en présence de monsieur Maka Kotto, ministre de la Culture et des Communications et député de Bourget, monsieur Benoit Dorais, maire de l'arrondissement du Sud-Ouest, madame Louise Harel, ancienne députée à l'Assemblée nationale du Québec et plusieurs fois ministre sous différents gouvernements du Parti Québécois, madame Gaël Cerf, copropriétaire de Grumman 78 et vice-présidente de l'Association des restaurateurs de rue du Québec et madame Claudette Dubé, présidente de l'âge d'or Saint-Paul qui tenaient tous à être présents pour appuyer cette candidate qui représente une voix jeune, urbaine, porteuse de la réalité des quartiers centraux de Montréal.

Sollicitée par de nombreux citoyens et portée par l'exécutif de Saint-Henri-Sainte-Anne, cette candidature se veut un cheminement tout à fait cohérent dans le parcours de Véronique Fournier qui est aux faits des défis locaux et qui est prête à les relever. En effet, conseillère de Ville dans Saint-Henri-Petite-Bourgogne-Pointe-Saint-Charles de 2009 à 2013, elle est d'abord et avant tout une résidente de la circonscription concernée par ses enjeux et engagée dans son développement communautaire. Madame Fournier possède un fort attachement à la circonscription et n'hésite pas à s'impliquer dans les dossiers préoccupants par exemple Turcot ou tout récemment la sécurité ferroviaire. Aussi, jusqu'à tout récemment, c'est elle qui a assuré la présidence du Comité consultatif d'urbanisme (CCU) du Sud-Ouest.

« Nous sommes au cœur d'une circonscription en plein changement et je souhaite développer une vision porteuse pour celle-ci. Il faut savoir bien répondre aux besoins de tous : tant les gens qui l'ont bâtie que les nouveaux arrivants et je saurai mettre à profit mon expérience et mes compétences afin d'y parvenir. Il est important pour les citoyens d'ici de se donner une voix au chapitre et contribuer à bâtir un Québec prospère et solidaire. Les enjeux de Saint-Henri-Sainte-Anne sont aussi ceux de Montréal, ceux du Québec : infrastructures, logement, solidarité sociale, transport, rayonnement culturel. C'est à cette responsabilité que j'entends répondre avec engagement et détermination. J'invite les citoyens ce printemps à se donner une députée qui sera présente pour eux », a indiqué Véronique Fournier.

Au cours de son mandat comme élue à la Ville de Montréal, madame Véronique Fournier a occupé les postes de porte-parole en matière d'urbanisme pour l'opposition officielle, vice-présidente de la Commission sur les finances et l'administration, vice-présidente de la Commission sur le développement économique et urbain et l'habitation. Elle a su se servir de différentes tribunes pour défendre la culture, le logement pour tous, la requalification de Griffintown, pour dénoncer plusieurs comportements et réalités nuisibles au devenir de la ville.

Madame Fournier est titulaire d'une maîtrise en économie sociale et d'un baccalauréat en travail social et organisation communautaire. De plus, elle a enseigné les pratiques démocratiques dans les organismes communautaires à l'UQAM et poursuit des études de 2e cycle en management public à l'École nationale d'administration publique (ENAP).

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?