Une plaque commémorative est dévoilée pour souligner le centenaire de l'arrivée de Louis Hémon à Montréal
mercredi 12 octobre, 2011
Facebook
Twitter

Montréal – Le député de Sainte-Marie-Saint-Jacques, Martin Lemay, s’est dit très fier de participer, aujourd’hui, à la commémoration du centenaire de l’arrivée à Montréal de Louis Hémon, auteur du célèbre roman Maria Chapdelaine. Une plaque commémorative en son honneur a été installée sur les murs de la Maison Saint-Jacques, sise au 1629 de la rue Saint-Hubert.

En présence du consul général de France, M. Bruno Clerc, qui en est le président d’honneur, et de M. Jean-Charles Déziel, président de la Société historique de Montréal, Martin Lemay a déclaré que le passage de Louis Hémon en terre québécoise aura à jamais marqué l’histoire du Québec. « Nous soulignons aujourd’hui le centième anniversaire de l’arrivée de Louis Hémon à Montréal. Après son passage parmi nous, plus rien ne fut jamais pareil. Pour ceux et celles qui doutent encore de la puissance et de l’importance de la littérature dans nos vies, voici une histoire qui leur prouvera le contraire », a raconté Martin Lemay.

« C’est grâce à la plume d’un écrivain que nous sommes apparus au monde et non pas par la force de la baïonnette. Je ne juge pas, à chaque peuple sa destinée. C’est grâce à un roman… Maria Chapdelaine est beaucoup plus qu’un grand roman. C’est un acte de naissance. Dès lors, plusieurs regards se tournèrent vers ce peuple de survivants : Ces gens qui sont d’une race qui ne sait pas mourir… », a-t-il poursuivi.

Pour sa part, le député de Roberval, Denis Trottier, qui ne pouvait être présent, a contribué à cet événement en facilitant la livraison de la plaque de granit sur laquelle a été gravé le message de reconnaissance envers Louis Hémon. Il a également fait parvenir un mot où il indique les principales raisons qui l’ont amené à appuyer cette commémoration. « Il y a plusieurs raisons qui me réjouissent de me joindre à vous pour cette cérémonie. Entre autres, le fait que j’ai occupé les fonctions de maire de Péribonka et parce que c’est mon arrière-grand-père qui en a été le fondateur et le premier maire. C’est également parce que c’est sur son bateau Le Nord que Louis Hémon fit sa première traversée du Lac-Saint-Jean », a illustré Denis Trottier.

Autant M. Trottier que M. Lemay ont tenu à souligner le travail inlassable de M. Gilbert Lévesque, l’instigateur et l’organisateur de cet hommage rendu à l’auteur de l’un des plus grands romans de la société québécoise. Pour les deux députés, cette activité doit être perçue comme un devoir de mémoire vis-à-vis l’un des plus grands amis du Québec à l’étranger, l’écrivain Louis Hémon, et la persévérance de M. Lévesque à marquer cet événement permettra à jamais d’avoir un lieu consacré à la mémoire de l’auteur de Maria Chapdelaine. Soulignons que M. Lévesque a également travaillé à la création du Musée Louis-Hémon à Péribonka inauguré en 1986.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?