Une contribution à l'occupation des territoires - Plus de 104 000 $ pour la ville de Chibougamau
mercredi 26 février, 2014
Facebook
Twitter

Chibougamau – Le député d'Ungava, monsieur Luc Ferland, au nom du ministre des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire et ministre des Transports, monsieur Sylvain Gaudreault, annonce une aide financière de 104 231 $ à la Ville de Chibougamau pour la création d'un parc urbain interculturel à l'entrée du parc régional Obaski, à Chibougamau. Cette somme provient du Fonds conjoncturel de développement (FCD).

Ce nouveau parc sera installé en bordure du lac Gilman près du centre-ville de Chibougamau. Il deviendra un lieu de rencontre attrayant et stimulant pour la population de la région ainsi que pour les touristes. En effet, l'aménagement du site inclura des travaux de terrassement, l'aménagement d'un espace vert servant d'aire de rassemblement ainsi que la construction d'une pergola pour la tenue de spectacles et de célébrations autochtones. De plus, la construction d'un foyer, la création et la mise en place de panneaux d'interprétation, l'ajout d'éclairage et la construction d'un trottoir de bois menant au quai sont prévus au projet. Pour ce faire, on compte procéder au retrait de la structure actuelle du quai et à sa reconstruction, aménager deux plateformes aquatiques et réaliser des travaux d'aménagement paysager. Le coût total du projet est évalué à plus de 250 000 $.

« L'appui de notre gouvernement à ce projet témoigne, une fois de plus, de notre engagement à assurer le dynamisme et la vitalité des municipalités en tenant compte de leur réalité. À terme, la population bénéficiera d'un endroit rassembleur qui favorisera la rencontre et la compréhension entre les communautés cries et jamésiennes de Chibougamau et des environs », a déclaré le député Ferland.

Soulignons que le FCD vise à soutenir des initiatives qui contribuent notamment au développement économique, social, culturel, touristique, environnemental et technologique et qui ne pourraient se réaliser sans sa contribution.