Un Québec plus accueillant pour nos enfants
mardi 25 mars, 2014
Facebook
Twitter

Blainville – La première ministre du Québec et chef du Parti Québécois, Pauline Marois, a présenté ses engagements pour le mieux-être des familles du Québec. À cette occasion, elle était entourée de la candidate du Parti Québécois dans la circonscription de Pointe -aux- Trembles et ministre de la Famille, Nicole Léger, de la candidate dans Blainville, Gyslaine Desrosiers, et de la candidate dans Groulx, Martine Desjardins.

« Je suis très fière d’avoir contribué à instaurer des politiques innovatrices comme ministre et je suis encore plus fière d’avoir pu les développer comme première ministre. Nous voulons toutefois aller encore plus loin. Nous voulons ouvrir un nouveau chantier, celui de la conciliation travail- famille. Donner aux parents un petit coup de pouce pour qu’ils puissent passer plus de temps avec leurs enfants, pour leur faciliter la vie. J’annonce donc la tenue prochaine d’un grand forum sur la conciliation travail- famille -études », a déclaré la première ministre.


Cette rencontre sera l’occasion de réfléchir à des solutions pour améliorer la qualité de vie des familles du Québec. Les partenaires invités à ce sommet seront notamment issus du milieu communautaire Famille, du monde municipal, des syndicats, des organisations patronales, des services de garde, des institutions universitaires, des établissements de santé et de services sociaux, des communautés autochtones et du secteur des transports.

« Les familles du Québec veulent du temps. J’en prends l’engagement : nous mobiliserons tous les acteurs, afin de les asseoir autour d’une même table et de trouver des solutions pour aider nos familles », a affirmé Pauline Marois.


D’abord, nos engagements en matière de santé démontrent notre préoccupation envers les familles. Nous souhaitons poursuivre le déploiement des groupes de médecine de famille afin d’améliorer l’accès à un médecin de famille, instituer un guichet d’entrée à un système de prise de rendez-vous pour des services de première ligne et des soins spécialisés dans les établissements publics, afin de diminuer de façon significative le temps d’attente pour l’obtention d’un rendez-vous auprès des professionnels de la santé, ainsi que développer un portail de référence fiable et complet, le Portail Santé, qui présentera une information vérifiée et mise à jour régulièrement.

De plus, dans le but de faciliter la vie des parents, la Loi sur l’assurance maladie sera modifiée afin de leur permettre de se procurer une carte d’assurance maladie supplémentaire pour leur enfant, afin que chaque parent puisse en avoir une avec lui en tout temps. Ce changement administratif répondra aux besoins des parents, notamment à ceux des familles monoparentales. Nous travaillons également à améliorer l’accès aux services de dépistage et d’intervention précoce de l’autisme et des déficiences, et à bonifier l’offre d’activités de jour afin de favoriser le maintien des acquis pour les personnes de 21 ans et plus ayant une déficience ou un trouble du spectre de l’autisme.

Par ailleurs, au cours des 18 derniers mois, les actions du gouvernement du Parti Québécois ont incarné notre engagement à faciliter la vie des familles. Nous avons ainsi annoncé 28 000 places en service de garde, de sorte qu’en 2016, 250 000 places à contribution réduite seront disponibles pour les enfants du Québec.

En plus de répondre à leurs besoins, le Parti Québécois désire faciliter la vie des parents. Un guichet unique d’accès aux places en garderie sera disponible dès juin 2014. Il s’agit d’un projet d’envergure pour le réseau des services de garde. Actuellement, les parents doivent cogner à plusieurs portes afin d’avoir une place pour leur enfant. À terme, ils n’auront qu’une seule démarche à effectuer pour inscrire leur enfant auprès de tous les services de garde qui offrent des places à contribution réduite au Québec. Cette inscription sera gratuite.

Dans le cadre de son pilier solidarité, le Parti Québécois a également haussé le financement des organismes communautaires Famille de 5 M$ par année, en plus de bonifier l’intégration dans les services de garde pour les enfants handicapés, avec une enveloppe de 6 M$ sur 3 ans.

« Dans cette campagne, le seul parti qui prend des engagements fermes et qui a un plan pour améliorer la vie des familles, c’est le Parti Québécois. C’est vrai pour les enjeux liés à la famille, mais il en va de même pour nos engagements en matière de santé et de transports. Nous sommes déterminés à faciliter la vie des parents et à bâtir un Québec plus accueillant pour nos enfants », a conclu Pauline Marois.

Le Parti Québécois est le parti des familles. Depuis la création du réseau des centres de la petite enfance, en 1997, il est animé par la volonté d’offrir un meilleur départ à nos enfants, de mieux soutenir leurs parents et de permettre aux femmes de revenir sur le marché du travail.

Il nous faut les moyens d’agir

Nous avons un plan et l’équipe pour réussir. Aujourd'hui, il est temps de nous donner les moyens d'aller plus loin encore.

Visionnez la conférence de presse.
Réagissez sur le billet de blogue de Pauline Marois.