Un incitatif fort pour encourager l’utilisation du transport collectif hors pointe
jeudi 27 septembre, 2018
Facebook
Twitter

Le chef du Parti Québécois, Jean-François Lisée, ainsi que les candidats Carole Poirier (Hochelaga‑Maisonneuve), Diane Lamarre (Taillon), Catherine Fournier (Marie-Victorin) et Daniel Breton (Saint‑Hyacinthe), ont présenté le troisième volet du Grand Déblocage, l’ambitieux plan de mobilité du Parti Québécois. Depuis le début de la campagne électorale, le Parti Québécois multiplie les engagements pour combattre la congestion routière et donner plus de temps aux familles; il annonce aujourd’hui qu’un gouvernement Lisée réduira de 60 % les coûts du transport en commun pour les trajets effectués en dehors des heures de pointe, et ce, pour tous les citoyens.

 

EN BREF

  • Le Parti Québécois présente le volet 3 du Grand Déblocage : réduire les tarifs de transport en commun de 60 % en dehors des heures de pointe, pour tout le monde.
  • Au total, les 3 volets du Grand Déblocage enlèveront 533 000 voitures des routes du Québec et feront diminuer les émissions de GES de 960 000 tonnes par année.
  • Le Parti Québécois n’a pas peur de proposer des solutions audacieuses, mais responsables, pour lutter contre la crise climatique tout en améliorant la qualité de vie des Québécois.
     

« Le Parti Québécois présente une vision globale de la mobilité, autant dans les centres urbains qu’en région. Les volets 1 et 2 du Grand Déblocage, à eux seuls, permettront de retirer des centaines de milliers de voitures des routes, chaque jour. Nous poursuivons aujourd’hui dans cette voie, avec une nouvelle proposition audacieuse, et qui promet d’être efficace : le gouvernement que je dirigerai offrira aux sociétés de transport en commun de réduire les tarifs du transport collectif de 60 % pour tous les trajets effectués hors des heures de pointe », a annoncé Jean-François Lisée.

 

« Ce que nous proposons, c’est un changement complet de nos habitudes de transport, a enchaîné Daniel Breton. Le cycle métro-boulot-dodo est infernal pour plusieurs. Nos infrastructures routières et de transport en commun peinent à accueillir les centaines de milliers de Québécois qui, chaque jour, font l’aller-retour entre leur travail et leur domicile. Nous devons faire quelque chose. Alors nous voulons inciter les citoyens à planifier autrement leurs transports, à privilégier les périodes hors pointe, quand c’est possible. De là le rabais de 60 % que nous proposons aujourd’hui pour les services de train, de métro et d’autobus. »

 

Le Parti Québécois estime que cette mesure favorisera un transfert modal de l’auto vers les transports collectifs et actifs, et permettra à 800 000 usagers d’économiser jusqu’à 190 $ par année. « De plus, à terme, quelque 126 000 voitures seront ainsi retirées de nos routes, grâce à cette seule mesure. En tout, les trois volets du Grand Déblocage devraient soustraire 533 000 véhicules de la circulation au Québec, chaque jour de la semaine », a poursuivi Carole Poirier.

 
De son côté, Catherine Fournier a réitéré que le Parti Québécois est le seul à proposer un plan concret et crédible pour contrer la crise climatique. « Le Grand Déblocage, ce sont des solutions simples, des technologies connues, sur des parcours existants. Nous avons une vision globale, et les mesures que nous proposons peuvent être appliquées immédiatement. Débloquer nos transports, c’est la meilleure façon d’améliorer notre bilan carbone à court terme. Le Parti Québécois a entendu les citoyens qui réclament un gouvernement progressiste et vert, un gouvernement qui ne manque pas d’ambition pour l’environnement », a-t-elle affirmé.

 

« Et ce gouvernement, ce sera le nôtre, a poursuivi Diane Lamarre. Si on peut à la fois payer moins cher pour se déplacer plus efficacement, lutter contre la crise climatique et passer davantage de temps de qualité en famille ou entre amis, que demander de plus? »

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?