Un gouvernement du Parti Québécois mettrait la Ville de Mascouche sous tutelle
mercredi 29 août, 2012
Facebook
Twitter

Montréal – Un gouvernement du Parti Québécois mettrait la Ville de Mascouche sous tutelle si la paralysie du conseil municipal devait perdurer. C'est l'engagement qu'ont pris les candidats du Parti Québécois dans les circonscriptions de Verchères et de Masson, Stéphane Bergeron et Diane Hamelin.

« La séance du conseil municipal de lundi a encore une fois dépassé les bornes. La tension constante et les divisions profondes font que le conseil éprouve de sérieuses difficultés à fonctionner. Afin de permettre aux citoyens de recevoir les services auxquels ils ont droit, un gouvernement du Parti Québécois adopterait un décret afin d'assujettir la Ville de Mascouche au contrôle de la Commission municipale du Québec et lui demanderait de faire toute la lumière sur l'administration municipale et le fonctionnement du conseil », a indiqué Stéphane Bergeron.

Le mois dernier, le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire rendait public un rapport de vérification du processus suivi par la Ville de Mascouche pour l'attribution de contrats. Ce rapport concluait que : « la Ville de Mascouche présente des lacunes quant au respect des dispositions législatives [...] pour l'attribution des contrats ». Le Parti Québécois considère qu'il faut aller au-delà d'une simple vérification et passer à l'étape suivante : la tutelle.

« Les citoyens de Mascouche en ont assez de ce qui se passe au conseil municipal. Il est grand temps qu'un gouvernement responsable prenne les choses en main et que toute la lumière soit faite sur l'administration de Mascouche. Le gouvernement de Jean Charest a fait preuve de laxisme en voulant protéger le maire, qui a été candidat libéral aux élections de 2003 », a déploré Stéphane Bergeron.

Rappelons que le Parti Québécois a déposé une motion à l'Assemblée nationale le 16 mai dernier. Cette motion demandait au gouvernement d'intervenir afin que le maire de Mascouche se retire du conseil municipal dès maintenant, à la suite des accusations d'abus de confiance par un fonctionnaire public, d'actes de corruption dans les affaires municipales, de fraude envers le gouvernement et de complot, déposées contre lui. Malheureusement, les libéraux et les caquistes ont voté contre la motion.

« Un gouvernement du Parti Québécois agira de façon responsable et dans l'objectif de redonner confiance à la population dans ses institutions. Si la paralysie du conseil municipal devait perdurer, nous poserons les gestes qui s'imposent pendant le déroulement des procédures impliquant le maire de la ville », a conclu Stéphane Bergeron.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?