Un gain du Parti Québécois pour les lanceurs d’alerte
jeudi 29 septembre, 2016
Facebook
Twitter

Québec, le 29 septembre 2016 – Aujourd’hui, lors de la période de questions à l’Assemblée nationale, la députée de Pointe aux Trembles et porte parole du Parti Québécois pour le Conseil du trésor, Nicole Léger, a enfin obtenu de la part du gouvernement l’assurance que les lanceurs d’alerte du secteur municipal seront protégés par le projet de loi 87.

« À mes yeux, il était essentiel d’inclure les municipalités dans un projet de loi qui concerne les lanceurs d’alerte. À de nombreuses reprises, j’ai fait cette demande au ministre Carlos Leitão. Aujourd’hui, il a enfin entendu raison », a déclaré Nicole Léger.

Rappelons que cette demande avait été formulée dans le rapport de la commission Charbonneau, puis réitérée par la majorité des groupes entendus en commission parlementaire.

Par ailleurs, soulignons que par un autre projet de loi, le 108, le ministre crée l’Autorité des marchés publics, qui doit notamment surveiller les municipalités. Or, jusqu’à aujourd’hui, cette Autorité aurait été incapable d’avoir accès à l’information provenant des lanceurs d’alerte du monde municipal, ceux-ci ne bénéficiant d’aucune protection.

« Nous sommes heureux que le ministre réponde enfin à cette partie du rapport de la commission Charbonneau, qui demandait un régime général de protection des lanceurs d’alerte. Cela exige de la cohérence entre les divers projets de loi, et le ministre l’a enfin compris », a conclu la députée.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?