Un budget électoraliste, désespéré et complètement irresponsable
mardi 27 mars, 2018
Facebook
Twitter

Québec, le 27 mars 2018 – Le porte-parole de l’opposition officielle en matière de finances, Nicolas Marceau, dénonce le budget électoraliste et désespéré déposé par le gouvernement libéral : « Les Québécois connaissent maintenant la recette libérale : trois ans de compressions, un an de bonbons puis des élections. Confrontés à ce cycle néfaste, ils ont deux options : la CAQ, qui promet de faire pire, ou le Parti Québécois, qui s’engage à le briser », a‑t‑il déclaré.

EN BREF

  • Pendant trois ans, les libéraux ont saccagé les services publics et aujourd’hui, à la veille des élections, ils tentent d’acheter des votes avec un budget électoraliste.
  • Ce budget est un geste désespéré pour conserver le pouvoir, mais qui nous amène en situation de déficits, puis d’austérité.
  • La vérificatrice générale pourra le confirmer : ce budget est insoutenable et il serait impossible de déposer un budget équivalent l’an prochain.
  • Seul le Parti Québécois s’engage à briser ce cycle néfaste.
     

Un budget électoraliste

« Ce budget est électoraliste non seulement à cause des bonbons qui s’y retrouvent, mais aussi parce que les libéraux n’ont pas hésité à replonger le Québec en situation de déficits, puis d’austérité! Ils nous promettent la reprise du cycle libéral, mais avec des services affaiblis dès le départ. Jamais un tel budget ne pourrait être déposé l’an prochain. C’est un budget électoraliste, et la vérificatrice générale nous confirmera qu’il n’est pas soutenable à long terme. C’est un geste désespéré des libéraux pour conserver le pouvoir. Nous comprenons mieux pourquoi Philippe Couillard est allé piger dans le Fonds des générations : c’est pour cacher les déficits dans lesquels il a choisi de plonger le Québec. Seul le Parti Québécois s’engage à briser ce cycle dévastateur », a insisté le porte-parole.

Retour à l’austérité

« La population n’est pas dupe; elle sait qu’une réélection des libéraux, en octobre prochain, signifierait un autre cycle d’austérité et de hausse du fardeau fiscal, suivi de quelques baisses et de cadeaux pour la période préélectorale. Quant à la CAQ, elle doit nous répondre : en quoi ferait-elle les choses autrement? La recette libérale – couper pour ensuite baisser les impôts – devra être encore plus salée si elle est servie par la CAQ! Les libéraux lèguent une impasse financière pour les prochaines années et la CAQ, en promettant des baisses d’impôt supplémentaires irresponsables et irréalistes, cache aux électeurs les jours les plus sombres pour la santé et l’éducation. Depuis quatre ans, on sait tout le mal, toute la souffrance, et tout l’appauvrissement qui ont été causés. Le Parti Québécois s’engage à réinvestir de manière responsable dans les services publics », a poursuivi le député de Rousseau.

Plusieurs problèmes non réglés

« En santé et en éducation, il manque respectivement 6,4 et 3,4 G$ à ce que les libéraux avaient promis en 2014. Contrairement à ce que le premier ministre nous a affirmé, le budget nous confirme que pour 2019-2020, près du quart de tout l’argent neuf en santé servira à l’augmentation du salaire des médecins. Le Parti Québécois propose de geler le salaire des médecins et de réinvestir les sommes directement dans les services pour les patients. En ce qui concerne le commerce électronique, le plus gros problème, celui de la non-taxation des biens tangibles, ne sera pas réglé. C’est 60 % des pertes fiscales qui demeureront. Par ailleurs, les investissements des entreprises sont encore aujourd’hui plus faibles qu’avant l’arrivée des libéraux au pouvoir, et la bonne année 2017 n’a pas permis un redressement. Il en résulte que la croissance économique diminuera dans les prochaines années. Enfin, en ce qui concerne le transport aérien régional, plutôt que de briser le monopole d’Air Canada, le gouvernement annonce qu’il va subventionner le coût des billets trop chers; autrement dit, il va subventionner la compagnie, quoique indirectement », a conclu Nicolas Marceau. 

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?