Travaux de peinture sur le pont de Québec
mardi 4 novembre, 2014
Facebook
Twitter

Québec, le 4 novembre 2014 – Alors que les maires des villes de Québec et de Lévis se sont entendus pour demander au Canadien National (CN) de prendre enfin ses responsabilités dans le dossier du pont de Québec, la députée de Taschereau et leader parlementaire de l’opposition officielle, Agnès Maltais, demande au ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Sam Hamad, de dire ce qu’il compte faire, concrètement, pour que la peinture soit complétée.

« Le ministre Hamad doit nous dire ce qu’entend faire le gouvernement du Québec dans ce dossier. Les travaux sur le pont doivent être complétés; les tergiversations et les procédures judiciaires ont déjà trop duré. Tout comme le ministre l’a affirmé le 24 octobre dernier, il s’agit d’une question de fierté. Il disait aussi qu’il fallait regarder, avec le fédéral et le CN, qui devait s’occuper de repeindre le pont », a déclaré Agnès Maltais.

Le jugement du 22 octobre dernier Rappelons que le 22 octobre dernier, après plus de neuf ans de procédures judiciaires, le jugement est tombé dans la cause opposant le CN au gouvernement fédéral. Le juge Louis Lacoursière a statué que l'entreprise ferroviaire n'aura pas à terminer les travaux de peinture sur le pont de Québec, même s’ils sont à demi complétés. Il considère que le CN, propriétaire de la structure depuis sa privatisation en 1995, a respecté les termes du programme d'entretien convenu avec les gouvernements provincial et fédéral.

Réagissant au jugement exonérant le CN, et visiblement d’avis qu’il faut que les travaux soient terminés, le ministre Sam Hamad a déclaré, le 24 octobre dernier : « C'est sûr que le pont de Québec a besoin d'une peinture. C'est clair. J'ai toujours dit que la peinture n'a aucun effet sur la structure. Par contre, c'est l'entrée de Québec, c'est l'entrée de Lévis, c'est un monument historique de génie civil. Et c'est un monument important pour Québec. Alors, ça prend quelqu'un qui doit finir la job et le peinturer. Parce qu'on est des gens fiers à Québec ».

« Le ministre doit passer de la parole aux actes et dire clairement aux gens de la région ce qu’il entend faire. Il déclare qu’il faut compléter la peinture sur le pont de Québec; a-t-il eu des discussions avec le premier ministre ou le ministre des Transports à ce sujet? A-t-il un mandat clair pour négocier avec le gouvernement fédéral et le CN? Le gouvernement du Québec a-t-il l’intention d’investir des sommes dans la réfection du pont? », a questionné Agnès Maltais.