Transferts en santé - Un autre échec face au fédéral pour le gouvernement Couillard
lundi 19 décembre, 2016
Facebook
Twitter

Québec, le 19 décembre 2016 – Le porte-parole du Parti Québécois en matière de finances et de relations Québec-Canada, Nicolas Marceau, constate un autre échec du gouvernement Couillard face au gouvernement Trudeau, qui refuse de maintenir les transferts en santé à un taux annuel de 6 %, sans conditions.

La réduction à 3 % de la croissance des transferts en santé fera perdre 13,7 milliards de dollars aux Québécois en 10 ans.

« Nous avons aujourd'hui une autre preuve de l’échec du fédéralisme coopératif préconisé par le premier ministre du Québec, en plus d’une autre confirmation que Justin Trudeau ne fait rien de plus que Stephen Harper pour les Québécois; il n’a que le souci de soigner son image. Pendant que Philippe Couillard tente d’être le meilleur ami d’Ottawa, nos malades attendent et nos aînés souffrent. Même si le ministre Gaétan Barrette maintient la position traditionnelle du Québec sur les transferts, le gouvernement Trudeau n’est aucunement inquiété, sachant qu’il pourra toujours compter sur la coopération de Philippe Couillard », a déclaré Nicolas Marceau.

« Le refus unilatéral du gouvernement fédéral dans le dossier prioritaire des transferts en santé démontre les limites des pouvoirs du Québec dans le Canada. La question qui se pose au Parti libéral et à la CAQ, c’est : que proposez-vous pour sortir de cette impasse? Jusqu’à maintenant, la réponse est rien du tout », a poursuivi le porte-parole.

« Si le gouvernement Couillard veut faire des gains face à Ottawa, il va devoir apprendre à se tenir debout, au lieu de chercher la bonne entente à tout prix. Gaétan Barrette a tenté de durcir le ton à plusieurs reprises, mais il est clair que le premier ministre refuse de l’appuyer pleinement. J’invite Philippe Couillard à revoir sa démarche, à s’inspirer de l’attitude de son ministre de la Santé dans ce dossier en particulier », a conclu Nicolas Marceau.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?