Trains de nuit entre Montréal – New York / Montréal – Boston : le député François Rebello obtient un nouveau soutien aux projets de trains entre le Québec et les États-Unis
lundi 17 octobre, 2011
Facebook
Twitter

Boston – Le député de La Prairie, François Rebello, a obtenu aujourd’hui un nouvel appui pour l’établissement d’une liaison ferroviaire efficace, notamment entre Montréal et New York. Ce matin, il a rencontré à Holyoke au Massachusetts le représentant au Congrès John W. Olver, membre de l’influent et stratégique Committee on Approbation qui a entre autres la responsabilité de voter les budgets de trains aux États-Unis.

« Après avoir présenté les projets de trains de nuit entre Montréal et New York et entre Montréal et Boston, M. Olver et moi avons convenu de poursuivre nos échanges afin de faire avancer ces projets le plus rapidement possible », a déclaré le député de La Prairie alors qu’il poursuivait son travail de promotion auprès des élus américains.

Le comité sur lequel siège M. Olver détermine toutes les dépenses que fait le gouvernement américain. Ses membres détiennent les cordons de la bourse. « J’ai sensibilisé M. Olver, un fervent supporteur du réseau ferroviaire, au projet de train de nuit entre Montréal et New York afin qu’il le soutienne auprès des autorités américaines. C’est vraiment la personne à rencontrer pour faire avancer ce dossier », a précisé François Rebello.

« Le représentant au Congrès s’occupe notamment de Amtrak et croit fermement qu’il faut investir dans le système ferroviaire. De plus, je crois important de sensibiliser M. Olver, qui est aussi membre du sous-comité ayant la responsabilité des frontières et des douanes, à la mise en place du prédédouanement à la gare centrale de Montréal, élément important pour le développement de nouvelles liaisons ferroviaires efficaces entre le Québec et les États-Unis », a précisé le député.

Durant son séjour au Massachusetts, le député de La Prairie rencontrera également M. Marc R. Pacheco, sénateur du Massachusetts, ainsi que M. Thomas M. McGee, président de la Commission du Transport de cet État.

Cette mission du député de La Prairie fait suite à une première série de rencontres qu’il avait eues en juillet dernier à Washington, DC. Il avait alors rencontré plusieurs représentants au Congrès des États-Unis, les autorités de la compagnie Amtrak ainsi que des organisations en faveur du développement ferroviaire aux États-Unis.