Train de l'Est - Un autre fiasco libéral : le gouvernement Charest doit rendre des comptes
mercredi 11 janvier, 2012
Facebook
Twitter

Québec – « Comment a-t-on pu enregistrer un dépassement de coûts de près de un demi-milliard de dollars par rapport au projet de train de l'Est annoncé par le premier ministre Jean Charest en 2006 sans que personne ne tire la sonnette d'alarme? »

C'est la question que pose le député de Gouin et porte-parole de l'opposition officielle en matière de transports, Nicolas Girard, après avoir pris connaissance des nouvelles révélations publiées ce matin dans le quotidien La Presse. On y apprend que le projet initial prévoyait un déboursé de 300 millions de dollars pour le train de l'Est. Or, selon les nouvelles estimations, le projet risque plutôt de coûter plus du double, voire près du triple.

« Il y a quelqu'un quelque part qui n'a pas fait son travail correctement. Avec ce dépassement faramineux, ça coûtera plus cher aux contribuables que le prolongement du métro à Laval », a ajouté Nicolas Girard.

Tunnel Mont-Royal : le ministre Moreau doit s'expliquer

À plusieurs reprises l'automne dernier, le député de Gouin a questionné le ministre des Transports, Pierre Moreau, sur la sécurité du tunnel Mont-Royal qui n'a aucune sortie de secours et n'est muni d'aucun dispositif en cas d'incendie. Le député Girard a réclamé un avis du service des incendies de la ville de Montréal, ce que le ministre Moreau refusait.

« Le ministre Moreau soutenait bec et ongles qu'il n'y aurait aucun compromis sur la sécurité des citoyens et des usagers, mais ne s'inquiétait pas de l'absence de sortie de secours. Or, voilà qu'on a appris en décembre dernier que le service des incendies de la ville de Montréal a sonné l'alarme et s'inquiète de cette réalité. Puisqu'il a entre les mains un tel avis depuis presque deux mois, Pierre Moreau doit maintenant nous dire si le tunnel est toujours aussi sécuritaire dans l'état actuel, comme il l'a affirmé maintes fois à l'Assemblée nationale », a conclu Nicolas Girard.