Train de Deux-Montagnes - Le Parti Québécois demande le report de l’arrêt de service
jeudi 12 décembre, 2019
Facebook
Twitter

Québec, le 12 décembre 2019 – Le député de Matane-Matapédia et chef parlementaire du Parti Québécois, Pascal Bérubé, ainsi que le député des Îles-de-la-Madeleine et porte-parole en matière de transports, Joël Arseneau, appuient les revendications du Comité des usagers du train de Deux‑Montagnes et réclament le report de l’arrêt de service de cette importante ligne de train de banlieue, planifié pour permettre les travaux de construction du Réseau express métropolitain (REM).

EN BREF

  • Nous appuyons le Comité des usagers du train de Deux-Montagnes.
  • Nous demandons le report de l’arrêt de service, le temps qu’on mette en place des mesures d’atténuation convenables.
  • Nous proposons l’affectation de voies réservées au service de navettes par autobus.
  • Reporter l’arrêt de service permettrait aussi aux employeurs de mettre en œuvre davantage de mesures de télétravail.

Le Parti Québécois accorde son appui au Comité des usagers du train de Deux-Montagnes, qui mène un combat important pour défendre les droits des citoyens des Basses-Laurentides. En effet, si rien n’est fait, ceux-ci se verront privés d’un service pratiquement essentiel : leur ligne de train vers Montréal. Cinq gares seront fermées dès le début janvier 2020 et, à la mi-2021, toute la ligne sera mise hors service. Résultat : des milliers de personnes mettront deux fois plus de temps pour se rendre à Montréal, et ce, pendant des années.

« La gestion du projet du REM est aussi catastrophique sous les caquistes que sous les libéraux. Déjà, en mai 2018, nous interpellions le gouvernement libéral à propos des problèmes et des perturbations qui attendaient les citoyens des Basses‑Laurentides; il est absolument inacceptable qu’on les prenne ainsi en otage! Nous demandons au gouvernement de reporter l’arrêt de service prévu, le temps que de réelles mesures d’atténuation soient mises en place. Autrement, plusieurs personnes choisiront de prendre leur voiture, ce qui risque d’aggraver la congestion routière, déjà bien présente », a fait valoir Pascal Bérubé.

« Les travaux nécessaires prendront des années; pendant ce temps, les citoyens des Basses‑Laurentides doivent pouvoir compter sur un service fiable et efficace de navettes par autobus sur des voies réservées. Or, ce qu’on leur offre présentement, c’est de doubler leur temps de trajet et de multiplier les correspondances. Le report de l’arrêt de service bénéficierait aussi aux employeurs, tout aussi bousculés; ainsi, on leur donnerait le temps de mettre en place des mesures adéquates de télétravail ou encore d’ouvrir des bureaux satellites sur la Rive-Nord. Enfin, un report permettrait de compléter certains chantiers, réduisant d’autant le nombre d’entraves routières. C’est donc une proposition comportant des avantages pour tout le monde », a conclu Joël Arseneau.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?