Tournée sans précédent des membres du gouvernement au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie - Le ministre Sylvain Gaudreault annonce une aide de près de 1,6 M$ pour d'importants travaux d'infrastructures en eau dans deux municipalités du Bas-Saint-Laurent
mardi 27 août, 2013
Facebook
Twitter

Saint-Philippe-de-Néri – À l'occasion d'une tournée sans précédent des membres du gouvernement du Québec dans les régions du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie, le ministre des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire, ministre des Transports et député de Jonquière, monsieur Sylvain Gaudreault, accompagné de la ministre des Ressources naturelles et ministre responsable du développement nordique, madame Martine Ouellet, ainsi que du député de Repentigny et adjoint parlementaire au ministre du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs (volet faune et parcs), monsieur Scott McKay, est heureux d'annoncer que les municipalités de Sainte-Françoise et de Saint-Philippe-de-Néri se partageront une aide gouvernementale totale de 1 564 880 $ pour la réalisation d'importants travaux d'infrastructures en eau. Cette aide est consentie à ces deux municipalités en vertu du volet 1.4 du Programme d'infrastructures Québec-Municipalités (PIQM).

« Notre gouvernement veut assurer à la population des infrastructures de qualité pour tous. C'est pourquoi je suis très heureux de l'aide financière accordée aux municipalités de Sainte-Françoise et de Saint-Philippe-de-Néri pour leurs travaux d'infrastructures en eau. À terme, ces projets permettront à ces municipalités de garantir des services essentiels aux citoyens, lesquels pourront profiter de réseaux d'infrastructures répondant aux normes en vigueur, en plus de rehausser la qualité des services publics », a déclaré le ministre Sylvain Gaudreault.

« Ces investissements majeurs dans la région du Bas-Saint-Laurent témoignent de la volonté de notre gouvernement d'améliorer les infrastructures publiques et les services de base à la population. Tout en contribuant au mieux-être des citoyens, ces travaux d'infrastructures aideront à préserver l'environnement dans une perspective de développement durable », a fait savoir le ministre délégué au Tourisme et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, Pascal Bérubé.

Municipalité de Sainte-Françoise

Le projet de Sainte-Françoise comprend la construction d'une station d'épuration de type étangs aérés le long de la route 296, qui inclura des systèmes de surpression d'air et de déphosphatation chimique pour le traitement des eaux usées. Il vise également le remplacement des pompes et le réaménagement du poste de pompage ainsi que la mise en place d'une conduite de refoulement entre le poste de pompage et la station d'épuration projetée. À terme, ce projet bénéficiera à environ 250 personnes.

L'ensemble de ces travaux nécessite un montant admissible total de 1 288 290 $. Le gouvernement du Québec verse 1 095 047 $ pour ce projet et la Municipalité de Sainte-Françoise y participe pour un montant de 193 243 $.

Municipalité de Saint-Philippe-de-Néri

Quant au projet de la Municipalité de Saint-Philippe-de-Néri, il vise l'amélioration de la qualité de l'eau potable grâce à l'aménagement d'un nouveau puits d'alimentation avec raccordement au réservoir actuel ainsi qu'à la mise à niveau du puits déjà existant. Il prévoit également la construction d'un nouveau bâtiment technique abritant un système de désinfection par chloration et des équipements d'instrumentation et de contrôle, de même que divers travaux connexes. Au terme de ce projet, 745 personnes seront desservies par ces infrastructures améliorées.

La réalisation de ces travaux nécessite un montant total admissible de 939 666 $. Le gouvernement du Québec et la Municipalité de Saint-Philippe-de-Néri contribuent chacun pour un montant de 469 833 $.

L'appui du gouvernement du Québec à ces deux projets s'inscrit dans le cadre du Plan québécois des infrastructures (PQI) 2013-2023 rendu public en avril dernier. Rappelons que ce plan décennal entraînera, à terme, des investissements de 8,1 G$ pour le volet infrastructures municipales. Il aura un impact économique majeur sur tout le territoire québécois, avec près de 60 000 emplois créés ou maintenus en moyenne par année.

Le PQI marque par ailleurs un virage dans la manière d'investir et de gérer les infrastructures publiques. Cette nouvelle façon de faire permettra d'évaluer de façon prospective les besoins, en fonction des priorités des Québécois, de bien mesurer les coûts qui y sont associés et de faire ainsi des choix éclairés.

Rappelons que les 28 et 29 août, les députés du Parti Québécois et les ministres du gouvernement sont réunis à Carleton à l'occasion du caucus des députés et du Conseil des ministres.