Tournée exceptionnelle des membres du gouvernement dans les régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec - La députée Noëlla Champagne annonce l'installation d'un ascenseur au centre communautaire de la Paroisse de Saint-Narcisse
lundi 3 février, 2014
Facebook
Twitter

Saint-Narcisse – À l'occasion d'une tournée exceptionnelle des membres du gouvernement du Parti québécois dans les régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec, la députée de Champlain et présidente de la Commission de l'aménagement du territoire, madame Noëlla Champagne, au nom du ministre des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire, ministre des Transports et député de Jonquière, monsieur Sylvain Gaudreault, et du ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable des Aînés, le docteur Réjean Hébert, est heureuse d'annoncer le versement d'une aide financière de 100 000 $ à la Paroisse de Saint-Narcisse, dans la région de la Mauricie. Cette somme, qui provient du Programme d'infrastructures Québec-Municipalités- Municipalité amie des aînés (PIQM-MADA), servira à l'installation d'un ascenseur au centre communautaire afin d'améliorer l'accès aux personnes aînées.

Grâce au PIQM-MADA, les municipalités engagées dans la démarche MADA ont accès à des fonds destinés à les soutenir dans la réalisation de petits projets d'infrastructures répondant aux besoins des personnes aînées.

« Je suis très heureuse de l'annonce d'aujourd'hui qui vient appuyer l'engagement pris par la Paroisse de Saint-Narcisse à l'égard des aînés. Ainsi, l'aide consentie servira à l'installation d'un ascenseur au centre communautaire afin d'en faciliter l'accès aux aînés et aux personnes à mobilité restreinte, ce qui favorisera la participation d'un plus grand nombre de ces personnes aux activités de la communauté active. Ce nouvel équipement facilitera également le travail des nombreux bénévoles au sein d'organismes de la paroisse dans le but d'améliorer la qualité de vie et de mieux servir la collectivité », a déclaré la députée Champagne.

« Je suis fier de l'engagement de notre gouvernement envers les aînés dans le cadre de la démarche MADA, cette belle initiative mise de l'avant il y a quelques années et à laquelle est associé le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire, dont je suis responsable. Améliorer les conditions de vie de nos aînés, c'est contribuer à leur épanouissement comme personne dans la communauté. C'est assumer ensemble une responsabilité qui nous concerne tous pour ainsi faire du Québec un endroit où il fait bon vieillir », a fait savoir le ministre Gaudreault.

« Ce projet, comme plusieurs autres qui voient le jour dans toutes les régions du Québec, confirme la priorité qu'accorde notre gouvernement à la qualité de vie des aînés. Je tiens à saluer l'initiative de la Paroisse de Saint-Narcisse, qui vient répondre aux besoins des personnes aînées, contribuant ainsi à leur sécurité et à leur qualité de vie tout en leur permettant de rester actifs le plus longtemps possible », a ajouté le ministre Hébert.

Sommairement, le projet de Saint-Narcisse vise l'installation d'un ascenseur et de ses équipements ainsi que divers travaux de démolition et de réaménagement intérieur au centre communautaire. Cet ajout permettra un fonctionnement optimal des divers organismes en rendant l'ensemble de l'édifice accessible à tous. Précisons que la majorité des bénévoles sont des personnes aînées. Par exemple, le Club de l'Âge d'or est très actif dans le milieu avec plus de 230 membres et il organise à lui seul près de 200 activités par année. La réalisation de ce projet, qui s'inscrit dans une démarche concertée avec les aînés, a pour but d'améliorer leur qualité de vie et de favoriser un vieillissement actif.

Les députés du Parti québécois et les ministres du gouvernement se réuniront les 5 et 6 février, à Shawinigan, à l'occasion du caucus des députés et du Conseil des ministres. Ils profiteront de cette rencontre pour faire la tournée des neuf circonscriptions des régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec. En moins d'une semaine seulement, ils procéderont à plus de 80 annonces de différents ordres. Ces annonces vont contribuer au développement et à l'essor de ces régions.

« Plusieurs enjeux touchent les régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Je suis heureux de voir qu'ils ont été au cœur de la réflexion gouvernementale et qu'ils seront aussi au cœur de ses interventions. Les initiatives locales, telles que celle annoncée aujourd'hui, contribuent significativement à l'essor de notre milieu », a fait savoir monsieur Yves-François Blanchet, ministre du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs et ministre responsable des régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

À propos du PIQM et de la démarche MADA

Rappelons que le PIQM-MADA est doté d'une enveloppe annuelle de 3 M$ du ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire, réservée pour le financement d'infrastructures adaptées aux besoins des personnes aînées. Depuis 2010, ce sont plus de 130 projets qui ont bénéficié de cette enveloppe accessible aux municipalités engagées dans la démarche MADA. Ces investissements s'inscrivent dans le Plan québécois des infrastructures. Le programme PIQM-MADA est aussi une action inscrite dans la politique Vieillir et vivre ensemble, chez soi, dans sa communauté, au Québec.

Forte aujourd'hui de l'adhésion de 712 municipalités ou MRC, la démarche MADA a été implantée au Québec par le Secrétariat aux aînés en 2008 et se poursuit sous la responsabilité du ministre responsable des aînés et ministre de la Santé et des Services sociaux. Cette démarche s'inspire d'une approche élaborée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), et le modèle qu'elle propose a été conçu pour permettre aux citoyens de vieillir tout en demeurant actifs au sein de leur communauté. La collaboration de l'ensemble de la collectivité constitue l'une des conditions gagnantes de la démarche, mais celle-ci ne pourrait réussir pleinement sans la participation des personnes aînées elles-mêmes et celle des organismes locaux qui les représentent. Le Québec est considéré par l'OMS comme la société la plus avancée au monde dans l'application de cette démarche fondée sur l'adaptation des politiques et des services municipaux au vieillissement de la population.