Tournée exceptionnelle des membres du gouvernement dans les régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec - Le ministre Gaétan Lelièvre annonce le remplacement de plusieurs conduites d'eau à Sainte-Eulalie
jeudi 6 février, 2014
Facebook
Twitter

Sainte-Eulalie – À l'occasion d'une tournée exceptionnelle des membres du gouvernement du Parti québécois dans les régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec, le ministre délégué aux Régions, ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et député de la circonscription de Gaspé, monsieur Gaétan Lelièvre, au nom du ministre des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire et ministre des Transports, monsieur Sylvain Gaudreault, est heureux d'annoncer que la Municipalité de Sainte-Eulalie bénéficiera d'une aide financière gouvernementale maximale de 590 500 $ pour le remplacement de conduites d'eau potable et d'eaux usées dans la municipalité. Cette aide est consentie dans le cadre du Programme d'infrastructures Québec-Municipalités (PIQM).

Sommairement, le projet vise le remplacement de plusieurs conduites d'eau potable et d'eaux usées sous certains segments du rang des Érables. Au terme de ces travaux, près de 600 mètres de conduites d'eau seront renouvelées dans la Municipalité de Sainte-Eulalie.


Le ministre Gaétan Lelièvre annonce le remplacement de plusieurs conduites d'eau à Sainte-Eulalie.

« Je suis très heureux du soutien financier accordé aujourd'hui par notre gouvernement à la Municipalité de Sainte-Eulalie pour la mise en œuvre de ces travaux d'infrastructures en eau. Tous les Québécois doivent pouvoir bénéficier d'un accès à des services publics de qualité. Voilà pourquoi notre gouvernement s'est engagé à offrir aux municipalités le soutien nécessaire pour leur permettre de renouveler et de développer leurs infrastructures », a déclaré le ministre Lelièvre.

« En contribuant au maintien et au renouvellement de nos infrastructures publiques, le gouvernement réitère sa volonté d'appuyer le développement social et économique des municipalités et des régions, et ce, dans l'intérêt de toutes les Québécoises et de tous les Québécois », a fait savoir le ministre Gaudreault.

La réalisation de ce projet nécessite une aide financière gouvernementale maximale de 590 500 $ en vertu du volet 1.5 du PIQM. Doté d'une enveloppe totale de 462 millions de dollars, ce volet du programme PIQM permet non seulement d'assurer la pérennité des infrastructures, mais également de rehausser la qualité de vie de la population et de créer de nombreux emplois dans l'ensemble des régions du Québec.

Les députés du Parti québécois et les ministres du gouvernement se sont réunis les 5 et 6 février derniers, à Shawinigan, à l'occasion du caucus des députés et du Conseil des ministres. Ils ont profité de cette rencontre pour faire la tournée des neuf circonscriptions des régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec. En moins d'une semaine seulement, ils procèderont à plus de 80 annonces de différents ordres. Ces annonces vont contribuer au développement et à l'essor des régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

« Plusieurs enjeux interpellent les régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Je suis heureux de voir qu'ils ont été au cœur de la réflexion gouvernementale et qu'ils seront aussi au cœur de ses interventions. Un projet comme celui qui est annoncé aujourd'hui revêt une grande importance pour notre région, car il permet d'assurer le mieux-être, au quotidien, des gens qui y vivent et qui y travaillent », a faire savoir monsieur Yves-François Blanchet, ministre du Développement durable, de l'environnement, de la Faune et des Parcs et ministre responsable des régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

Le Plan québécois des infrastructures (PQI)

L'appui du gouvernement du Québec au projet s'inscrit dans le cadre du Plan québécois des infrastructures (PQI) 2013-2023 rendu public en avril dernier. Rappelons que ce plan décennal entraînera, à terme, des investissements de 8,1 milliards de dollars pour le volet infrastructures municipales. Il aura un impact économique majeur sur tout le territoire québécois, avec près de 60 000 emplois créés ou maintenus en moyenne par année.

Le PQI marque par ailleurs un virage dans la façon d'investir et de gérer les infrastructures publiques. Cette nouvelle façon de faire permettra d'évaluer de façon prospective les besoins, en fonction des priorités des Québécois, de bien mesurer les coûts qui leur sont associés et de faire ainsi des choix éclairés.