Tournée en Montérégie - Des députés du Parti Québécois rencontrent des représentants du monde agricole
mardi 20 janvier, 2015
Facebook
Twitter

Saint-Hyacinthe – Dans le cadre de la tournée des députés du Parti Québécois en Montérégie, le député de Berthier et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’agriculture, André Villeneuve, le député d’Abitibi-Ouest, François Gendron, le député de Beauharnois et porte-parole en matière de faune et de parcs, Guy Leclair, ainsi que le député de Gaspé et porte-parole en matière d’affaires municipales et de développement des régions, Gaétan Lelièvre, ont rencontré, aujourd’hui, les représentants de l’UPA Montérégie et de la Technopole agricole de Saint-Hyacinthe.

« L’agriculture doit être partie prenante du développement économique du Québec. L’agroalimentaire est un secteur important pour la création d’emplois, mais il le demeurera seulement si on lui en donne les moyens. Déjà, le gouvernement libéral a coupé 130 millions dans La Financière agricole, le bas de laine des agriculteurs. Le ministre Pierre Paradis doit se mettre à l’écoute du milieu agricole afin de l’intégrer dans le développement économique du Québec », a déclaré André Villeneuve.

« Le secteur alimentaire et celui de la production agricole doivent être soutenus, notamment dans la perspective de la Politique de souveraineté alimentaire, que j’ai eu l’honneur de présenter lorsque nous étions au gouvernement. Tous les Québécois gagneront si de plus en plus de produits d’ici sont consommés ici. En ce qui nous concerne, nous continuons notre travail afin que tous les efforts nécessaires soient faits dans cette direction », a poursuivi François Gendron.

Préoccupations régionales

« Le transfert possible des responsabilités, notamment en matière de dézonage, de la Commission de protection du territoire agricole du Québec vers les MRC inquiète plusieurs intervenants locaux, tant au sein du milieu agricole que dans le monde municipal. Le gouvernement n’a toujours pas fermé la porte à cette possibilité; nous l’invitons donc à être attentif aux avis des gens sur le terrain », a ajouté Gaétan Lelièvre.

« Ici, en Montérégie, comme dans plusieurs régions au Québec, la question de l’accaparement des terres agricoles par des corporations privées est très préoccupante. La relève agricole, notamment, s’inquiète à juste titre des impacts. Toutefois, grâce au travail de mon collègue André Villeneuve, une commission parlementaire se penchera sur cette situation, entendra des intervenants et pourra faire des recommandations au ministre », a conclu Guy Leclair.