Tournée au Nunavik - La première ministre s’engage à étudier des solutions durables en matière de télécommunications au Nunavik
vendredi 13 septembre, 2013
Facebook
Twitter

Kuujjuaq – La première ministre du Québec, Pauline Marois, a profité de son passage au Nunavik, les 12 et 13 septembre, pour discuter avec les élus locaux des enjeux liés aux télécommunications. Elle s’est dite déterminée à négocier un partenariat financier avec les principaux acteurs impliqués, soit le gouvernement fédéral et l’Administration régionale Kativik (ARK), afin d’assurer un accès efficace aux réseaux de télécommunications. « Il s’agit d’un service essentiel pour les Nunavimmiut. À l’ère du numérique, l’accès à un service Internet est primordial », a déclaré Pauline Marois.

Ainsi, la première ministre a mandaté le président du Conseil du trésor, Stéphane Bédard, afin qu’il étudie des pistes de solution en matière de télécommunications à la suite des propositions rendues publiques par l’ARK le 12 septembre. Ces propositions pourraient prendre le relais de l’entente en cours totalisant 14,9 M$ sur cinq ans, financée à hauteur de 7,4 M$ par Industrie Canada, de 3 M$ par le ministère des Ressources naturelles, de 2,5 M$ par l’ARK et, finalement, de 2 M$ par Télésat. Un nouveau partenariat financier devra être étudié avant l’échéance de 2016.

La première ministre a également mandaté le ministre délégué aux Affaires intergouvernementales canadiennes, à la Francophonie canadienne et à la Gouvernance souverainiste, Alexandre Cloutier, afin qu’il entreprenne des discussions avec le gouvernement fédéral sur l’enjeu des télécommunications au Nunavik.

« L’accès à un réseau de télécommunications adéquat et adapté aux besoins du XXIe siècle est vital pour les Nunavimmiut. L’engagement que prend le gouvernement aujourd’hui est encourageant et nous avons hâte d’entamer les discussions à ce sujet. La cible de 2016 doit être atteinte », a souligné la présidente de l’Administration régionale Kativik, Maggie Emudluk.

Rappelons qu’au cours des 10 dernières années, l’ARK a déployé des efforts importants pour développer un réseau Internet fiable destiné aux entreprises, aux organismes et aux résidents du Nunavik. Elle a fondé l’entreprise Tamaani Internet, qui offre un accès Internet sans fil aux 14 villages nordiques.