Tarifs d'hydroélectricité: «Libéraux et caquistes unis pour des hausses de tarifs d'électricité et pour l'incertitude en région» - Nicolas Marceau
mercredi 12 juin, 2013
Facebook
Twitter

Québec – Le ministre des Finances et de l'Économie, M. Nicolas Marceau, se désole de l'attitude partisane des députés du Parti libéral du Québec et de la Coalition avenir Québec, qui ont choisi une fois de plus de militer en faveur d'une hausse drastique de 20 % des tarifs d'hydroélectricité. En effet, les deux partis d'opposition ont voté contre le remplacement de cette hausse par l'indexation des tarifs, une solution plus juste pour les Québécois.

Rappelons que Raymond Bachand avait annoncé, en mars 2010, une hausse de 20 % des tarifs du bloc patrimonial d'électricité. La Coalition avenir Québec avait repris cette idée lors de la dernière campagne électorale.

Dans le budget de novembre dernier, le ministre Marceau a remplacé cette hausse par l'indexation des tarifs du bloc patrimonial, qui préserve le pouvoir d'achat des familles. On parle ici d'une économie moyenne de 288 $ par famille.

« En s'opposant au projet de loi no 25, les députés libéraux et caquistes ont voté contre l'abolition de la hausse de tarifs injuste et inéquitable initiée par l'ancien gouvernement libéral. Notre approche est plus équilibrée. Elle permettra d'éviter une hausse drastique des tarifs à même les poches des Québécois tout en réduisant la dette », a déclaré le ministre.

Industrie éolienne : de tristes nouvelles pour l'Est du Québec

Par ailleurs, en refusant d'apporter des changements législatifs afin de permettre à Hydro-Québec de procéder rapidement à l'attribution des 800 MW additionnels d'énergie éolienne annoncés, les partis d'opposition donnent une gifle aux populations de la Gaspésie et du Bas-Saint-Laurent.

« L'opposition agit de façon contraire aux intérêts des régions et particulièrement de la région de la Gaspésie--Îles-de-la-Madeleine en plus de menacer la filière éolienne gaspésienne. Est-ce que le chef du Parti libéral du Québec, Philippe Couillard, a bien écouté les intervenants économiques de la Gaspésie lors de son passage la semaine dernière? La question peut se poser, puisque le premier geste de sa formation politique a été de bloquer les mesures nécessaires à l'attribution d'une partie des 800 MW supplémentaires octroyés par le gouvernement Marois. La poursuite du développement de la filière éolienne générera 2 milliards de dollars en investissements et 2000 emplois. Rappelons que le gouvernement précédent s'est trainé les pieds pendant plusieurs années avant d'annoncer en catastrophe, quelques jours avant le déclenchement des élections de 2012, son intention d'octroyer les 700 MW orphelins qui étaient réclamés par l'industrie et les communautés », s'est indigné le ministre délégué aux Régions, M. Gaétan Lelièvre.

« Les régions réclament ces mesures, mais les partis d'opposition choisissent de bloquer ces avancées. Ironiquement, le Parti libéral du Québec et la Coalition avenir Québec créent de l'incertitude dans ces régions en nous empêchant de mettre en œuvre le développement de 800 MW additionnels d'énergie éolienne », a conclu M. Marceau.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?