Tarification des services fauniques - Le ministre Lessard doit annuler la taxe qu’il veut imposer aux bénévoles
jeudi 9 juin, 2016
Facebook
Twitter

Québec – En compagnie de deux intervenants de l’Organisme de bassin versant du Saguenay, le député de Bonaventure et porte-parole du Parti Québécois en matière de forêts, de faune et de parcs, Sylvain Roy, et la députée de Chicoutimi, Mireille Jean, ont exhorté le gouvernement libéral à annuler la nouvelle tarification des services fauniques qu’il souhaite imposer aux organisations de bénévoles.

« Le règlement proposé par le gouvernement constitue une attaque sans précédent contre le bénévolat au Québec. Les nouveaux tarifs pour des permis fauniques ne font aucune distinction entre un organisme à but non lucratif, un OBNL, et une pétrolière qui souhaite, par exemple, aménager une frayère. Des OBNL devront payer des centaines, voire des milliers de dollars pour effectuer un travail complémentaire à celui du ministère. À titre d’exemple, il en coûtera 506 $ pour pouvoir aménager un habitat pour poissons, un montant qui constitue une bonne partie du budget annuel de certains organismes. C’est inacceptable! », a dénoncé le député de Bonaventure.

« Les bénévoles qui effectuent des travaux d’aménagement faunique sur nos cours d’eau le font avec cœur, et pour le bénéfice de l’ensemble de la communauté. Pour quelles raisons le gouvernement souhaite-t-il à ce point tuer les initiatives prises par des citoyens dans nos régions? Les libéraux ne sont-ils pas conscients des dépenses supplémentaires qu’entraînerait, pour le gouvernement, le fait d’assumer l’entièreté des coûts des travaux actuellement effectués par des bénévoles? Le ministre doit annuler ces tarifs pour les bénévoles! », a ajouté Mireille Jean.