Sylviculture - Les libéraux ont depuis longtemps abandonné les travailleurs forestiers
mardi 4 février, 2014
Facebook
Twitter

La Tuque À la suite des déclarations du Parti libéral, la ministre des Ressources naturelles, Mme Martine Ouellet, croit que le chef du Parti libéral, M. Philippe Couillard, a la trouille parce que les travailleurs et les entrepreneurs forestiers ont trouvé un allié de taille avec le gouvernement du Parti québécois pour développer le milieu forestier.

« Les déclarations du chef du Parti libéral, M. Philippe Couillard, et de la députée de Laviolette, Mme Julie Boulet, témoignent encore une fois de la totale incompréhension du Parti libéral du milieu forestier. Je crois que Philippe Couillard a la trouille parce que nous, nous ne parlons pas des deux côtés de la bouche : nous défendons les intérêts des travailleurs et des régions, et ce, en toute connaissance de cause », a déclaré Martine Ouellet.

Lors du Rendez-vous national de la forêt à Saint-Félicien, le gouvernement du Parti québécois a annoncé une bonification de plus de 20 millions de dollars pour les budgets de travaux sylvicoles en forêt publique et en forêt privée par rapport au dernier cadre financier libéral. L'annonce des 147 millions de dollars pour la sylviculture pour les travaux non commerciaux respecte cet engagement.

« C'est la première fois que les budgets pour les travaux sylvicoles sont annoncés si tôt dans l'année. Les entrepreneurs sont très heureux de cette annonce. Ils savent aussi, comme nous, que la situation change dans le monde forestier et que les budgets doivent être ajustés. La Parti québécois, contrairement aux libéraux qui envoyaient nos travailleurs forestiers dans les mines et qui ont laissé se perdre 30 000 emplois forestiers en raison de leur inertie, a un plan pour la forêt. Le Rendez-vous national de la forêt en est la preuve et les sommes annoncées en sylviculture en sont une première démonstration, mais sûrement pas la dernière », a ajouté Denis Trottier, député de Roberval et adjoint parlementaire aux forêts.

En confirmant les investissements pour la réalisation des travaux sylvicoles pour 2014-2015 dès janvier, le gouvernement du Parti québécois a travaillé sur la prévisibilité, tant sur le plan des budgets que sur celui de la nature des travaux, comparativement au Parti libéral qui n'a jamais compris et même jugé important de faire. Grâce à cette prévisibilité budgétaire, les entrepreneurs sylvicoles pourront mieux planifier leurs activités et leur main-d'œuvre, et des milliers de travailleurs pourront bénéficier d'une plus grande stabilité. Plus de 3 000 emplois seront maintenus grâce à ces investissements.

« Les libéraux n'ont jamais eu foi dans l'industrie forestière. Ils avaient décidé de tourner le dos aux régions ressources du Québec. Le chef du Parti libéral avait même osé fortement suggérer aux travailleurs de l'industrie forestière de se tourner vers des emplois dans les mines, un secteur qu'il considérait comme étant plus prometteur. Les travailleurs et les entrepreneurs sylvicoles ont trop longtemps subi les contrecoups de leur improvisation libérale désarmante. Il était temps que nous dotions le Québec d'une approche structurée et planifiée en matière de production de bois. C'est là toute la différence du Parti québécois, à l'écoute des intervenants du milieu et au travail pour trouver des solutions adaptées à la nouvelle réalité du territoire forestier », a ajouté Martine Ouellet.


Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?