Sous le gouvernement libéral, l'emploi poursuit sa léthargie
vendredi 11 juillet, 2014
Facebook
Twitter

Québec, le 11 juillet 2014 – À la suite de la parution des dernières statistiques sur l’emploi, le député de Saint?Jean et porte-parole de l'opposition officielle en matière d'emploi, de formation professionnelle, d’alphabétisation et de jeunesse, Dave Turcotte, et le député de Saint?Jérôme et porte-parole en matière d'économie, d'entrepreneuriat, de PME et d'exportations, Pierre Karl Péladeau, demandent au gouvernement d’intervenir énergiquement pour freiner les pertes d’emplois importantes survenues depuis l’arrivée des libéraux au pouvoir.

« Depuis leur arrivée, le prétendu effet libéral signifie la perte de 29 300 emplois, dont 26 500 à temps plein. Le gouvernement doit agir rapidement. Alors que ces dizaines de milliers de travailleuses et de travailleurs perdent leur emploi, la seule action de ce gouvernement a été de couper 17 M$ dans les mesures d’aide à l’emploi », a déclaré Dave Turcotte.

Le député de Saint?Jean rappelle la demande faite par le Parti Québécois cette semaine afin de tout mettre en œuvre pour accompagner les 600 travailleurs des usines Cascades, à East Angus, et Energizer, à Montréal. Le gouvernement n’a même pas affirmé sa volonté de s’assurer que ces travailleurs puissent trouver un emploi de même niveau que celui qu’ils occupaient.

Un manque de vision coûteux pour les travailleurs Le député de Saint-Jérôme et porte-parole de l’opposition officielle en matière d'économie, d'entrepreneuriat, de PME et d'exportations, Pierre Karl Péladeau, déplore pour sa part que le gouvernement du Parti libéral n’ait aucune vision pour soutenir la création d’emplois au Québec.

« L’arrivée du gouvernement libéral a eu un effet négatif sur l’emploi. Que va faire Philippe Couillard pour inverser cette tendance? En campagne électorale, la seule mesure des libéraux en matière d’emploi était de hausser le niveau des investissements publics de 15 G$. Après l’abandon de cette promesse, il ne reste rien, aucun plan pour soutenir la création d’emplois », a poursuivi Pierre Karl Péladeau.

« Aucune politique économique, aucune politique de développement industriel, voici ce qu’offre le gouvernement libéral aux Québécois. Alors qu’il avait promis 250 000 emplois en cinq ans, Philippe Couillard laisse tomber le développement économique au détriment d’une politique d’austérité et de coupes budgétaires », ont conclu les députés.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?