Services fauniques - Le ministre Lessard doit annuler la hausse des tarifs imposée aux organismes sans but lucratif
mercredi 11 mai, 2016
Facebook
Twitter

Québec – Le député de Bonaventure et porte-parole du Parti Québécois en matière de forêts, de faune et de parcs, Sylvain Roy, exhorte le ministre Laurent Lessard à annuler la hausse draconienne des tarifs pour les organisations de bénévoles qui doivent payer pour l’obtention de permis d’aménagement faunique, telle qu’elle a été publiée dans la Gazette officielle du 30 mars dernier.

« Lorsqu’il s’agit de l’aménagement faunique, le projet de règlement ne fait aucune distinction entre un organisme sans but lucratif, principalement composé de bénévoles, et une entreprise privée. À titre d’exemple, des bénévoles ne devraient pas avoir à payer 2477 $ pour obtenir l’autorisation de travailler dans l’habitat d’une espèce menacée ou vulnérable, pas plus qu’ils ne devraient débourser 506 $ pour effectuer des travaux d’aménagement là où on trouve du poisson. Cette hausse des tarifs est un véritable ticket modérateur au bénévolat et ça, c’est inacceptable! », a déclaré Sylvain Roy.

Interpellé par le député à la période de questions et de réponses orales, aujourd’hui à l’Assemblée nationale, le ministre ne semblait même pas être au courant des conséquences de la tarification qu’il impose aux organismes bénévoles.

« Le ministre Lessard est complètement déconnecté quand il nie imposer des tarifs aux organismes bénévoles. Sur le terrain, les bénévoles sont inquiets et se demandent s’ils seront en mesure de continuer leur travail de préservation des milieux naturels. Le ministre doit absolument reculer et annuler l’imposition de ces tarifs abusifs aux organismes bénévoles », a conclu le député de Bonaventure.