Salon international de l'aéronautique et de l'espace Paris-Le Bourget - La ministre Élaine Zakaïb salue le dynamisme du secteur aérospatial québécois
lundi 17 juin, 2013
Facebook
Twitter

Paris-Le Bourget – En marge du 50e Salon international de l'aéronautique et de l'espace Paris-Le Bourget, qui se déroule du 17 au 23 juin 2013, la ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec, Mme Élaine Zakaïb, a procédé aujourd'hui à quatre annonces importantes concernant le secteur aérospatial québécois : l'implantation au Québec de l'entreprise française ATEM, la fusion de l'entreprise AV&R Vision & Robotique avec la firme québécoise d'ingénierie IMAC Automatisation, la signature d'une entente de collaboration entre l'École nationale d'aérotechnique du collège Édouard-Montpetit et l'entreprise Aerolia, de même que la réalisation d'un projet de Sinters America évalué à 352 000 $ pour lequel l'entreprise a bénéficié de l'accompagnement du gouvernement du Québec et d'un appui financier de 140 800 $. La ministre Zakaïb a profité de l'occasion pour mettre en valeur les forces du Québec dans l'aérospatiale et pour souligner le dynamisme des entreprises et des organisations québécoises qui évoluent dans ce secteur.

« Les annonces d'aujourd'hui me rendent très fière de notre secteur aérospatial, a affirmé la ministre déléguée Élaine Zakaïb. Au chapitre de l'expertise et du savoir-faire, le Québec possède des atouts indéniables. Notre main-d'œuvre est compétente, notre vaste réseau de recherche est performant et bien structuré et nos entreprises présentent une offre diversifiée et complémentaire. »

ATEM est une entreprise de conception et de fabrication de câbles coaxiaux et d'assemblage RF (radiofréquence) destinés à l'industrie aérospatiale. En mars dernier, l'entreprise française a créé la filiale ATEM Canada. L'implantation de cette filiale au Québec rendra disponible une expertise encore inexistante ici et permettra la création d'une dizaine d'emplois.

AV&R Vision & Robotique se spécialise, pour sa part, dans la création de systèmes automatisés d'inspection visuelle et de finition de pièces de turbines à gaz pour les secteurs de l'aéronautique et de l'énergie. L'entreprise fusionnera avec la firme d'ingénierie québécoise IMAC Automatisation afin de former le Groupe AV&R. Cette fusion lui permettra de doubler ses effectifs et d'accroître sa présence à l'échelle mondiale.

Quant à l'entente de collaboration annoncée entre l'École nationale d'aérotechnique (ENA) du collège Édouard-Montpetit et l'entreprise française Aerolia, récemment établie à Montréal, celle-ci prévoit, entre autres, qu'Aerolia offrira des stages et embauchera des étudiants du collège et de l'ENA. Cette collaboration à long terme s'inscrit dans la volonté de l'entreprise de se déployer au Québec et de prendre appui sur ses partenaires québécois.

Enfin, Sinters America, qui se spécialise notamment dans la conception et la fabrication de systèmes de maintenance et d'outillages pour l'entretien des avions, a mis au point des cartes électroniques pour capteurs manométriques qui seront utilisées par la société française Thales Avionique. En apportant un soutien technique et financier à Sinters America, le gouvernement du Québec a aidé l'entreprise à s'imposer auprès de ce chef de file mondial de l'industrie.

« Pour que les forces du Québec se traduisent en succès commerciaux, nous avons besoin de projets concrets qui mèneront notre industrie encore plus loin et qui nous feront rayonner davantage sur la scène internationale, a ajouté la ministre Zakaïb. Ces trois initiatives contribueront sans aucun doute à la croissance et à la vitalité du secteur québécois de l'aérospatiale. »

Rappelons que la ministre Élaine Zakaïb et le ministre des Finances et de l'Économie, M. Nicolas Marceau, sont à la tête d'une délégation québécoise composée d'une cinquantaine d'industriels du secteur aérospatial québécois qui participent cette semaine au Salon international de l'aéronautique et de l'espace Paris-Le Bourget.

Pour l'occasion, ils sont accompagnés de représentants du ministère des Finances et de l'Économie, du ministère des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur, du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, d'Investissement Québec, de Montréal International et d'Aéro Montréal.