Rien de concret pour aider l’industrie forestière
mercredi 17 juin, 2015
Facebook
Twitter

Québec – « Le gouvernement libéral est encore une fois incapable d’arriver avec des solutions concrètes pour l’industrie forestière. » C’est ce qu’ont déclaré le député de Chicoutimi et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’économie, d’entrepreneuriat, de PME et d’exportations, Stéphane Bédard, et le député de Bonaventure et porte-parole en matière de forêts, Sylvain Roy, à la suite de l’annonce, par le gouvernement, ce matin, de la création d’un comité interministériel dont le mandat sera, entre autres, d’évaluer le coût de la fibre.

« Le gouvernement libéral reconnaît son échec et constate le déclin de l’industrie forestière, depuis 10 ans, et les pertes d’emplois qui y sont associées. Annoncer un comité interministériel, c’est encore une fois retarder la mise en œuvre de solutions qui sont connues », a poursuivi Stéphane Bédard.

« Le gouvernement arrive avec cette annonce, ce matin, alors que personne n’a été consulté, alors que l’industrie et les travailleurs auraient dû être au centre de ce comité. Il faut absolument que le gouvernement implique les acteurs de l’industrie dans cette démarche », a-t-il ajouté.

« En novembre 2013, il y a eu un grand rendez-vous de la forêt, à Saint-Félicien, auquel assistait Philippe Couillard; les problèmes y ont été clairement exposés, des aides immédiates ont été apportées, et les rapports des chantiers qui ont suivi le rendez-vous ont identifié des solutions concrètes à mettre en œuvre maintenant. Or, le gouvernement repousse la mise en place de ces solutions en créant ce comité », a soutenu Sylvain Roy.

« Ça fait plus d’un an que le ministre est en poste et, malgré tout, chaque mois, des usines à travers toutes les régions du Québec ferment. Encore la semaine dernière, on apprenait que les activités forestières sur la Côte-Nord risquaient d’être suspendues si le premier ministre n’intervenait pas. Des solutions sont pourtant connues. Les chantiers, lancés lors du Rendez-vous national de la forêt québécoise, en ont identifié. Le ministre doit agir pour améliorer l’environnement d’affaires et permettre aux travailleurs de garder leur emploi », a conclu le député de Bonaventure.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?