Revitalisation de la Place Charles-Le Moyne à Longueuil - Dépôt du protocole d'entente et lancement de l'étude d'avant-projet définitif
vendredi 26 avril, 2013
Facebook
Twitter

Longueuil – Le ministre des Transports et ministre des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire, M. Sylvain Gaudreault, la ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport et ministre responsable de la région de la Montérégie, Mme Marie Malavoy, le ministre responsable des Institutions démocratiques et de la Participation citoyenne et député de Marie-Victorin, M. Bernard Drainville, la mairesse de Longueuil et présidente du Réseau de transport de Longueuil (RTL), Mme Caroline St-Hilaire et le président-directeur général de l'Agence métropolitaine de transport (AMT), M. Nicolas Girard, ont annoncé aujourd'hui le dépôt du protocole d'entente et le lancement de l'étude d'avant-projet définitif en vue de revitaliser le secteur de la Place Charles-Le Moyne à Longueuil.

Cette entente concerne les phases 1 et 2 du projet de revitalisation du secteur Charles-Le Moyne, qui vise à améliorer la circulation en séparant la circulation locale et celle de transit, à améliorer l'accès au métro depuis la route 132 et les rues environnantes, à minimiser les temps de parcours des autobus et à accroître la convivialité du secteur pour les piétons et les cyclistes.

« Cette entente et l'étude qui débutera sous peu sont une étape importante dans la réalisation de ce projet d'envergure. À terme, ce projet permettra d'optimiser le seul lien interrives où il existe une réserve de capacité importante, c'est-à-dire le métro Longueuil-Université de Sherbrooke. En revitalisant le secteur, nous permettrons d'offrir aux usagers un service de transport collectif de qualité » a affirmé le ministre Gaudreault.

L'étude permettra de préciser deux phases importantes de travaux soit :

  • Phase 1 : aménager un échangeur entre la route 132 et le boulevard La Fayette pour permettre aux autobus de rejoindre directement le terminus de Longueuil depuis la route 132 par des voies réservées et permettre aux automobilistes d'accéder à la Place Charles-Le Moyne en évitant l'engorgement lié au pont Jacques-Cartier. - Phase 2 : prolonger l'aménagement à double sens de la rue Saint-Charles Ouest et aménager des voies réservées tout en maintenant l'accès au pont Jacques-Cartier par le Vieux-Longueuil, ce qui nécessite l'élargissement du viaduc Saint-Charles ouest et la démolition du viaduc Saint-Charles est.

« Avec mes collègues de la Montérégie, nous avons fait du transport une priorité régionale. La conclusion de cette entente s'ajoute aux importants investissements annoncés au cours des deux dernières semaines en matière de transport pour notre région. À titre de ministre responsable de la région de la Montérégie, je suis donc très heureuse de constater que le dossier du réaménagement de la Place Charles-Le Moyne, située en plein cœur de la Rive-Sud, progresse et que les interventions prévues auront des retombées positives pour l'ensemble des citoyennes et citoyens de la Rive-Sud », a ajouté madame Malavoy.

« Augmenter l'offre et l'accessibilité au transport collectif pour les gens de la Rive-Sud et de Longueuil, c'est un engagement que nous avons pris au Parti Québécois. L'annonce qu'on fait aujourd'hui, c'est le premier pas vers la réalisation de notre engagement. Comme député de Marie-Victorin, je suis particulièrement fier que nous poursuivions l'élaboration de ce projet, ici, dans notre circonscription », a ajouté monsieur Drainville.

« Cette étude vise à cerner les coûts et les échéanciers pour un projet qui permettra de faciliter l'accès à la Place Charles-Le Moyne, au métro et à la rue Saint-Charles, rendant ce secteur plus convivial pour les piétons et les cyclistes et plus fluide pour les véhicules. Ce projet est aussi important, car il aura un impact direct sur la qualité de l'offre de transport collectif pour les usagers de toute la Rive-Sud », a soutenu madame St-Hilaire.

« En améliorant l'efficacité et la fiabilité des services de transport collectif dans le secteur, ce projet entraînera assurément une augmentation de l'achalandage. Je ne peux que me réjouir de la décision du gouvernement de poursuivre l'étude » a souligné monsieur Girard.

Le projet est assujetti à la Politique-cadre sur la gouvernance des grands projets d'infrastructure publique. L'élaboration du dossier d'affaires initial, sous la responsabilité du ministère des Transports, débutera dès ce printemps et doit se poursuivre jusqu'à l'automne 2014.

L'étude d'avant-projet définitif sous la responsabilité de la Ville de Longueuil, ainsi que l'élaboration du dossier d'affaires initial, représentent un investissement de 2,4 M$. Ce montant sera financé en partenariat par le ministère des Transports, la Ville de Longueuil, l'Agence métropolitaine de transport et le Réseau de transport de Longueuil.

« Voici un projet concret qui va dans le sens de la mobilité durable, une priorité pour notre gouvernement » a conclu le ministre des Transports.