Report du projet Mine Arnaud - Le gouvernement libéral a trompé la population de la Côte-Nord
vendredi 16 octobre, 2015
Facebook
Twitter

Québec – En réaction à l’annonce du report du projet Mine Arnaud à Sept-Îles par Investissement Québec, à la suite de la décision de son partenaire privé de ne plus injecter de fonds, la députée de Duplessis et porte-parole du Parti Québécois en matière de développement nordique, Lorraine Richard, exhorte le gouvernement libéral à faire preuve de transparence dans le dossier. Car pour l’instant, les Nord-Côtiers ont l’impression, avec raison, d’avoir été dupés.

En effet, en plus de l’incapacité du gouvernement libéral à trouver des investisseurs, on apprenait récemment que l’unique partenaire financier d’Investissement Québec dans le projet Mine Arnaud, Yara International, qui devait acheter l’intégralité de la production de la future mine, allait finalement en acheter moins de 50 %.

« La semaine dernière, j’ai questionné le gouvernement à propos des conséquences de la décision de Yara International de limiter sa participation future dans le projet. Malheureusement, le ministre de l’Économie, Jacques Daoust, a refusé de fournir une réponse claire aux inquiétudes de toute une population, tout comme son collègue de l’Environnement, David Heurtel, qui refuse depuis des mois de rencontrer les citoyens pour discuter de ce dossier. Et, hier, on apprenait que le projet est reporté! Le silence et l’inaction de ce gouvernement ont assez duré. Avec une participation de 62 % d’Investissement Québec dans le projet et plus de 30 millions d’argent public déjà engloutis, l’heure de la reddition de comptes a sonné », a déclaré la députée de Duplessis.

Investissement Québec avait justifié la rentabilité économique du projet en invoquant l’achat de l’intégralité de la production par Yara International. « Maintenant, plus rien ne tient et de sérieuses questions émergent. Est-ce que le gouvernement peut déposer un plan d’affaires démontrant la rentabilité du projet? Peut-il rendre publique l’entente signée entre Investissement Québec et son partenaire financier? Comme le report du projet est maintenant confirmé, le gouvernement doit donner l’heure juste aux citoyens de Sept-Îles et du Québec à propos de la façon dont il a géré le dossier », a réclamé Lorraine Richard.

« Si le gouvernement souhaite vraiment aider la Côte-Nord, il doit cesser les annonces prématurées qui sèment de faux espoirs dans une région déjà durement touchée par le ralentissement des activités minières et les nombreuses pertes d’emplois. C’est complètement irresponsable d’annoncer des projets d’une façon aussi précipitée, sans que l’entièreté du financement soit assurée et sans garantie qu’un opérateur pourra faire démarrer les activités. Les travailleurs de la Côte-Nord n’ont pas besoin des fausses promesses du gouvernement libéral », a conclu la porte-parole.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?