Rendre le Québec, la Côte-Nord et René-Lévesque plus forts
mercredi 4 septembre, 2013
Facebook
Twitter

Baie-Comeau – Pauline Marois est devenue la première femme élue première ministre du Québec le 4 septembre 2012. La première année de mandat de son gouvernement est marquée par l’écoute, le courage et la détermination. Aujourd’hui, le gouvernement du Québec a de nouveau le moyen d’agir pour que les Québécois retrouvent leur fierté. Les priorités sont claires : l’économie et la création d’emplois, la solidarité et l’aide à ceux qui sont dans le besoin, et la fierté de vivre ensemble. Ainsi, le gouvernement du Parti Québécois prendra toutes les actions nécessaires pour rendre le Québec plus fort.

De plus, plusieurs nouvelles mesures gouvernementales viendront encourager le développement des régions du Québec. Nombre d’entre elles auront un impact positif pour la Côte-Nord, que l’on pense à la Charte du bois, au nouveau régime minier, au Secrétariat du développement nordique, à la bonification des travaux sylvicoles, à la mise sur pied d’une politique de souveraineté alimentaire, à la création de 28 000 nouvelles places à contribution réduite au réseau des services de garde du Québec, à l’assurance autonomie pour le maintien à domicile des personnes âgées et aux 357 millions de dollars en investissement dans les travaux routiers pour les deux prochaines années. « Notre gouvernement en a fait plus en un an pour les régions que les libéraux en 9 ans. Ils ont manqué de leadership dans plusieurs dossiers, notamment celui des ressources naturelles alors qu’ils ont échoué à modifier le régime minier en vendant nos ressources à rabais», a relevé Marjolain Dufour.

Le gouvernement a également appuyé financièrement de belles initiatives régionales, notamment OPCO Technologie, une entreprise spécialisée en recherche et développement dans le secteur forestier et dans celui de la bioénergie et Nova-Pro Développement, une entreprise spécialisée en recherche et développement en matière d'énergie propre. Deux importants projets ont également vu le jour grâce au financement du gouvernement du Québec, soit la Villa Ragueneau et le CPE La Giroflée de Forestville. De plus, la région s’est vue octroyer la création de la première aire marine protégée relevant de la responsabilité du Québec dans l’estuaire du Saint-Laurent. « Je suis fier de ce que nous avons réalisé jusqu’à présent. Ma priorité cet automne sera de poursuivre les actions entreprises et travailler avec détermination afin de favoriser le développement économique de notre région », a conclu le député.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?