Rendez-vous national de la forêt - Une première au Québec : Martine Ouellet annonce dès janvier les investissements en sylviculture pour 2014-2015
vendredi 31 janvier, 2014
Facebook
Twitter

Québec – La ministre des Ressources naturelles, Mme Martine Ouellet, a annoncé aujourd'hui une enveloppe de 147 millions de dollars accordée aux entreprises sylvicoles pour la réalisation de travaux non commerciaux (travaux d'éclaircie précommerciale et de dégagement, reboisement, préparation de terrain, planification et suivi, entretien de chemins, transport de plants et débroussaillage), une première au Québec.

Prévisibilité budgétaire : promesse tenue!

« Aujourd'hui, en confirmant les investissements pour la réalisation des travaux sylvicoles pour 2014-2015 dès janvier, nous permettons à des milliers de travailleurs sylvicoles de toutes les régions du Québec d'avoir une plus grande stabilité. Grâce à cette prévisibilité budgétaire, nous permettons également aux entrepreneurs sylvicoles d'avoir une meilleure planification de leurs activités et de leur main-d'œuvre. Plus de 3 000 emplois seront maintenus grâce à ces investissements. Avec un gouvernement du Parti québécois, les entrepreneurs et les travailleurs forestiers ont un allié de taille pour développer leur industrie, et c'est tout le Québec qui est gagnant! », a déclaré Martine Ouellet.

Démarche de Rexforêt

Au cours des prochaines semaines, chaque entreprise sylvicole sera rencontrée pour lui présenter son budget annuel ainsi que la planification des travaux qu'elle aura à réaliser. Rexforêt sera en mesure de signer la majorité des contrats annuels avec les entreprises au début du printemps. Mentionnons également que, pour cette année, la proportion des appels d'offres publics a été maintenue à 10 %. Rexforêt entend préciser la quantité de travaux qui seront en appels d'offres pour chaque région au début du printemps. Des visites sur le terrain avec les soumissionnaires pourront débuter dès que les conditions climatiques le permettront. Cette amélioration dans la planification opérationnelle va permettre aux entreprises d'avoir un meilleur contrôle de leurs activités et de prévoir en conséquence leurs besoins en main-d'œuvre.

À venir pour la sylviculture

Dès son arrivée au pouvoir, la sylviculture a été l'une des premières préoccupations du gouvernement du Québec. D'ailleurs, la sylviculture a été au cœur des discussions du Rendez-vous national de la forêt. Découlant de ce dernier, un important chantier de travail a été mis sur pied. Le Chantier sur la production de bois, présidé par M. Robert Beauregard, a pour mandat d'élaborer une stratégie de production de bois en forêts publiques et privées dans le but de trouver les meilleures options sylvicoles et d'augmenter la valeur de nos forêts.

L'annonce d'aujourd'hui est un grand pas pour la sylviculture. La sylviculture, c'est aussi le Programme de création d'emploi en forêts publiques et privées et un appui à la mise en valeur des forêts privées et des travaux commerciaux qui seront présentés ultérieurement.

« Aujourd'hui, nous dotons le Québec d'une approche structurée et planifiée en matière de production de bois et adaptée à la nouvelle réalité du territoire forestier. Cette approche facilitera la transition de la filière sylvicole, tout en protégeant notre patrimoine forestier et en participant au développement économique des régions du Québec », a ajouté Denis Trottier.

Le Rendez-vous national de la forêt québécoise

Rappelons que le Rendez-vous national de la forêt québécoise a réuni, les 21 et 22 novembre 2013, plus de 250 participants de la filière bois à Saint-Félicien. Ce sont des investissements de 675 millions de dollars sur trois ans qui ont été annoncés par le gouvernement pour le secteur forestier, répondant aux demandes des différents partenaires.

Pour plus d'information, consultez le site du Rendez-vous de la forêt.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?