Remboursement de la dette : « François Legault prend un engagement électoral trompeur qui prendra plus de 400 ans à se réaliser » - Nicolas Marceau
lundi 6 août, 2012
Facebook
Twitter

Montréal – Le candidat du Parti Québécois dans la circonscription de Rousseau, Nicolas Marceau, met en doute l'engagement pris aujourd'hui par la Coalition Avenir Québec (CAQ) de ramener la dette du Québec au même niveau que celui des autres provinces canadiennes en une dizaine d'années.

« Pour réaliser cette promesse, François Legault devrait rembourser un montant de 81,5 milliards de dollars au cours des dix prochaines années. Il prévoit le faire en versant la totalité des redevances perçues sur les ressources naturelles non renouvelables, qu'il ne prévoit pas hausser. Les revenus miniers sont évalués à quelque 4 milliards de dollars au cours de la prochaine décennie. Le chef de la CAQ prévoit aussi affecter les redevances perçues sur le pétrole au remboursement de la dette », a-t-il expliqué, en ajoutant que François Legault devrait savoir que ces sommes sont hypothétiques puisqu'aucune entreprise pétrolière ne prévoit verser de redevances avant 2015, et ce, dans le meilleur des cas.

« François Legault devrait aussi se rappeler d'une notion élémentaire de finances publiques : la moitié des redevances perçues par le gouvernement du Québec est retenue par le gouvernement fédéral par le biais du système de péréquation. Il est donc techniquement impossible de promettre d'affecter plus de la moitié de ces redevances tant que la formule de péréquation ne sera pas changée », a poursuivi Nicolas Marceau.

« En conséquence, pour réaliser son engagement, soit de ramener la dette du Québec au même niveau que celui des autres provinces en affectant la totalité des redevances perçues sur les ressources non renouvelables, il lui faudra plus de 400 ans », a conclu Nicolas Marceau.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?