Remballage des aliments - Le ministre Paradis ne comprend rien, alors que la santé publique est en jeu
jeudi 27 novembre, 2014
Facebook
Twitter

Québec – Le député de Berthier et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’alimentation, André Villeneuve, s’étonne des déclarations du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Pierre Paradis, qui veut interdire le remballage de la viande dans les épiceries, à la suite de la diffusion d’un reportage de Radio-Canada à ce sujet.

« Le ministre ne comprend rien. La solution qu’il préconise, soit d’interdire le remballage, purement et simplement, serait dommageable pour la salubrité des aliments. En effet, en agissant ainsi, on empêcherait les détaillants d’assurer un emballage propre en retirant les liquides s’y étant écoulés. Le consommateur ne court pas de risque à cause du remballage du produit; ce qui est dangereux, c’est lorsqu’on change la date indiquée sur l’emballage », a déclaré André Villeneuve.

Le député rappelle que la solution à la situation dénoncée dans le reportage de Radio-Canada se trouve dans le respect des lois et des règlements en vigueur. « Le problème, c’est que la loi actuelle n’est pas toujours respectée. Or, l’application de la loi est la responsabilité du ministre. Il doit s’assurer que l’austérité imposée par son gouvernement n’empêchera pas son ministère de dépêcher un nombre suffisant d’inspecteurs sur le terrain pour vérifier si la loi est respectée », a-t-il ajouté.