Région de l'Abitibi-Témiscamingue - Les ministres Réjean Hébert et François Gendron annoncent un ajout budgétaire de 720 800 $ pour améliorer les soins et services à domicile
mardi 10 septembre, 2013
Facebook
Twitter

Rouyn-Noranda – Le ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable des Aînés, Réjean Hébert, et le ministre responsable de la région de l'Abitibi-Témiscamingue, François Gendron, annoncent l'octroi de budgets supplémentaires de 720 800 $ pour améliorer les soins et services à domicile offerts aux personnes âgées de la région.

« L'amélioration des services aux personnes âgées en perte d'autonomie est l'une des grandes priorités de notre gouvernement, comme le confirme aussi l'approche que nous préconisons en matière d'assurance autonomie. L'amélioration immédiate du soutien à domicile permettra de desservir davantage d'aînés, d'aider encore plus judicieusement celles et ceux qui reçoivent déjà des services en plus de mieux soutenir les familles », a précisé le ministre Hébert.

Ces nouveaux crédits comportent quatre volets :

436 300 $ pour l'intensification des services à domicile fournis par les établissements et les entreprises d'économie sociale.

61 800 $ pour la consolidation des réseaux de services intégrés aux personnes âgées des établissements, qui favorisent l'intégration, la coordination et la continuité des services aux aînés. L'ajout d'intervenants et de gestionnaires de cas pour le suivi personnalisé des personnes est un élément essentiel de l'amélioration des services aux personnes âgées.

76 200 $ pour le soutien accordé aux organismes communautaires intervenant auprès des aînés et de leurs proches.

146 500 $ pour développer les soins palliatifs à domicile afin d'en accroître l'accessibilité et d'intensifier les interventions nécessaires offertes aux personnes en fin de vie par les équipes professionnelles interdisciplinaires du CSSS.

« Cet investissement constitue un grand pas vers la bonification des soins palliatifs en Abitibi-Témiscamingue et traduit notre sincère volonté d'agir dans un esprit de solidarité et d'humanité en rendant les soins palliatifs les plus accessibles possible pour les Québécois », a précisé Véronique Hivon, ministre déléguée aux Services sociaux et à la Protection de la jeunesse, responsable des organismes communautaires.

« Les personnes âgées souhaitent demeurer chez elles le plus longtemps possible, même quand s'installe une certaine perte d'autonomie. Le développement budgétaire que nous confirmons aujourd'hui témoigne de façon tangible de notre volonté de les soutenir dans l'atteinte de cet objectif », a pour sa part commenté le ministre responsable de la région de l'Abitibi-Témiscamingue, François Gendron.